Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Tomographie par émission de positrons (PET)

Par Hakan Ilaslan, MD, Associate Professor of Radiology;Staff Radiologist, Cleveland Clinic Lerner College of Medicine at Case Western Reserve University;Imaging Institute, Diagnostic Radiology

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La PET, un type de scintigraphie, utilise des composés contenant des radionucléides qui se désintègrent en libérant un positon (l'équivalent antimatière chargé positivement d'un électron). Les positrons libérés s'associent à un électron et produisent 2 photons dont les trajectoires sont opposées à 180° l'une de l'autre. Des systèmes de détecteurs annulaires entourant la source émettrice de positrons détectent simultanément les 2 photons pour localiser la source et produire des images tomographiques en couleur de la zone. En incorporant des radio-isotopes émetteurs de positrons dans des complexes métaboliquement actifs, la PET apporte des informations sur les fonctions des tissus. La valeur d'absorption standardisée indique l'activité métabolique d'une lésion; généralement l'intensité de la couleur est augmentée en cas de valeur d'absorption standardisée plus élevée.

Le composé le plus couramment utilisé dans la PET

  • Désoxyglucose marqué au Fluor-18 [18F] (FDG)

Le FDG est un analogue du glucose et sa fixation est proportionnelle aux taux métaboliques du glucose. Un rapport relatif du taux de métabolisme du glucose du patient est calculé: la quantité de FDG captée à partir de la dose injectée est divisée par le poids du patient.

Utilisations de la PET

La PET a plusieurs indications cliniques, telles que

  • Le cancer (p. ex., définition du stade et évaluation de certains types de cancer et évaluation de la réponse au traitement); il représente environ 80% de l’utilisation des PET

  • La fonction cardiaque (p. ex., évaluer la viabilité myocardique, détecter un myocarde hibernant)

  • La fonction neurologique (p. ex., bilan de démence et de crises comitiales)

Les applications de la PET continuent d'être étudiées. Aux États-Unis, toutes les applications ne sont pas remboursables.

Variantes

PET-TDM

Les informations fonctionnelles fournies par la PET sont superposées aux informations anatomiques fournies par la TDM.

Inconvénients de la PET

La dose de rayonnement efficace au cours de la PET est d'environ 7 mSv. Les doses de rayonnement efficaces de la PET-TDM sont de 5 à 18 mSv.

La production de FDG nécessite un cyclotron. Le FDG a une courte demi-vie (110 min); ainsi, l’expédition par le fabricant et l’examen doivent être effectués très rapidement. Les frais, les inconvénients et autres difficultés limitent fortement la disponibilité de la PET.

Ressources dans cet article