Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Rééducation après chirurgie de la hanche

Par Alex Moroz, MD, FACP, Associate Professor and Director of Residency Training and Medical Education, Department of Rehabilitation Medicine;Director of Integrative Sports Medicine, New York University School of Medicine;Rusk Rehabilitation

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La rééducation est entreprise dès que possible après une chirurgie pour fracture de hanche. Les premiers objectifs peuvent être d'augmenter la force et de prévenir l'atrophie du côté sain. Initialement, seuls des exercices isométriques du membre atteint lorsqu'il est en extension complète sont autorisés. Placer un oreiller sous le genou est contre-indiqué, car cela peut entraîner une rétraction en flexion de la hanche et du genou.

La mobilisation progressive du membre atteint permet habituellement de récupérer la marche. La vitesse de la rééducation dépend partiellement du type de chirurgie effectuée. Par exemple, après une prothèse de hanche, la rééducation évolue habituellement plus rapidement, la rééducation est moins importante en quantité et le résultat fonctionnel est meilleur qu'après une fixation par clou ou broche-plaque. Idéalement, l’appui complet du poids corporel débute le 2e j après l’intervention. Les exercices de marche sont démarrés du 4e au 8e j (en supposant que les patients puissent supporter leur poids et s’équilibrer), et les exercices de montée d’escalier sont démarrés vers le 11e j.

On apprend au patient à reproduire les exercices de renforcement des muscles du tronc et du quadriceps du membre atteint. Lever ou pousser des objets lourds de manière prolongée, se baisser, saisir en extension des objets ou sauter peut être nocif. Au cours de la marche, les efforts mécaniques sont presque les mêmes que les patients utilisent 1 ou 2 cannes, mais en utiliser 2 peut gêner certaines activités de la vie quotidienne (AVQ). Les patients ne doivent pas s'asseoir sur une chaise, en particulier si elle est basse, pendant une longue période et doivent prendre appuis sur les bras du fauteuil lorsqu'ils se mettent debout. En position assise, ils doivent garder leurs jambes croisées.

Les ergothérapeutes enseignent aux patients comment modifier la manière d'exécuter les AVQ de base (BADLs) et AVQ instrumentales (AIVQ) de manière sûre après une intervention de prothèse de hanche, afin de promouvoir la guérison et d'améliorer la mobilité. Par exemple, les patients peuvent apprendre ce qui suit:

  • À garder leurs hanches correctement alignées

  • À laver la vaisselle et à repasser assis sur un tabouret haut

  • À utiliser un oreiller pour surélever le siège de la voiture pour y rentrer ou en sortir

  • À utiliser des dispositifs à long manche (p. ex., chausse-pieds) pour minimiser la flexion en avant

Cette formation peut être effectuée à l'hôpital, en centre de rééducation, au domicile du patient immédiatement après la sortie ou en ambulatoire.