Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Kératoconjonctivite phlycténulaire

(Conjonctivite phlycténulaire; phlycténulose)

Par Melvin I. Roat, MD, FACS, Jefferson Medical College, Thomas Jefferson University

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La kératoconjonctivite phlycténulaire, une réaction d'hypersensibilité de la cornée et de la conjonctive à des Ag bactériens, est caractérisée par des zones nodulaires discrètes d'inflammation de la cornée ou de la conjonctive.

La kératoconjonctivite phlycténulaire résulte d'une réaction d'hypersensibilité à des Ag bactériens, principalement staphylococciques, mais aussi tuberculose, Chlamydia, et d'autres. Elle est beaucoup plus fréquente chez l'enfant. De nombreux patients ont également une blépharite ( Blépharite).

Les patients présentent des lésions multiples, composées de petits nodules jaune-gris (phlycténules) qui apparaissent au niveau du limbe, sur la cornée ou sur la conjonctive bulbaire et persistent de quelques jours à 2 semaines. Ces nodules conjonctivaux peuvent s'ulcérer mais disparaissent sans cicatrice. Lorsqu'il existe une atteinte cornéenne, un larmoiement intense, une photophobie, des douleurs et des sensations de corps étranger peuvent être au premier plan. Les récidives, fréquentes, peuvent se compliquer (en particulier en cas de surinfection) d'opacification de la cornée et de néovascularisation aboutissant à une baisse de vision.

Le diagnostic repose sur l'aspect clinique caractéristique. Des examens à la recherche d'une tuberculose ( Tuberculose : Diagnostic) pourront être demandés (p. ex., chez les sujets à risque).

Le traitement des cas non tuberculeux repose sur une association corticostéroïde-antibiotique topiques. En cas de blépharite séborrhéique ou de rosacée oculaire, les soins d'hygiène palpébrale quotidiens permettent de limiter les récidives.