Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Lentilles de contact

Par Deepinder K. Dhaliwal, MD, Department of Ophthalmology, University of Pittsburgh Eye Center;University of Pittsburgh School of Medicine ; Mojgan Hassanlou, MD, FRCSC, Ear and Eye Institute, University of Pittsburgh Medical Center

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Les lentilles de contact offrent une meilleure vision périphérique que les verres de lunettes. Elles peuvent être prescrites pour corriger les troubles suivants:

Des lentilles de contact (souples ou rigides) peuvent permettre de corriger la myopie ou l'hypermétropie. Les lentilles de contact dites " toriques " (avec des rayons de courbure différents sur la surface antérieure) souples ou rigides peuvent être utilisées pour corriger un astigmatisme important; elles sont souvent efficaces mais nécessitent une fabrication spécialisée.

Des lentilles de contact sont également utilisées pour corriger la presbytie. Une des approches, appelée monovision, consiste à corriger l'œil non dominant pour la vision de près (lecture) et l'œil dominant pour la vision de loin. Des lentilles bifocales ou multifocales (souples ou rigides) peuvent également être utiles, mais leur adaptation est longue et liée à la difficulté d'un alignement optimal.

Contrairement aux lunettes, les lentilles souples ou rigides ne constituent pas des protections mécaniques suffisantes contre les lésions contusives ou pénétrantes du globe oculaire.

Précautions et complications

Les instructions d'hygiène et de manipulation des lentilles de contact doivent être strictement respectées. Une mauvaise hygiène des lentilles de contact peut être responsable d'infection ou d'inflammation persistante de la cornée. Les lentilles de contact peuvent causer des modifications indolores de la surface cornéenne. Et peuvent induire des douleurs lorsque

  • L'épithélium cornéen est érodé ( Ulcérations cornéennes et corps étrangers); l'œil devient rouge, et la cornée s'imprègne de fluorescéine.

  • Les lentilles sont mal adaptées (p. ex., trop serrées ou trop lâches, mal centrées).

  • Le film lacrymal est insuffisant.

  • L'environnement est délétère (p. ex., enfumé, pauvre en O2, poussiéreux).

  • La lentille est mal mise en place ou mal retirée.

  • Un petit corps étranger (p. ex., suie, poussière, écaille de peinture) reste piégé entre la lentille et la cornée.

  • Les lentilles sont portées pendant trop longtemps (syndrome du port prolongé).

Dans le cas du syndrome du port prolongé, une cicatrisation spontanée peut être observée dans les 24 h suivant l'arrêt du port des lentilles. Dans certains cas, un traitement est nécessaire, (p. ex., collyres ou pommades antibiotiques). Dilater l'œil avec des gouttes mydriatiques peut soulager la photophobie. Les mydriatiques atropiniques agissent sur la douleur en paralysant temporairement les muscles de l'iris et du corps ciliaire (c'est la mise en jeu de ces muscles inflammatoires qui est responsable des phénomènes douloureux). Dans le syndrome de port prolongé ou de toute autre pathologie dans laquelle la douleur ne se résout pas rapidement lorsque les lentilles sont supprimées, un ophtalmologiste doit être consulté avant que les lentilles ne soient portées à nouveau.

Les facteurs de risque infectieux liés aux lentilles de contact (abcès de cornée) sont les suivants:

  • Mauvaise hygiène des lentilles

  • Port nocturne inapproprié ou trop prolongé

  • Utilisation d'eau du robinet pour le nettoyage

  • Surface oculaire altérée (p. ex., sécheresse marquée, anesthésie cornéenne)

Les infections doivent être traitées rapidement par un ophtalmologiste.

Abcès cornéen

Un abcès cornéen est suspecté devant toute douleur oculaire intense chez un porteur de verres de contact (à la fois une sensation de corps étranger et une douleur), souvent accompagnée de rougeur, de photophobie et de larmoiement ( Ulcère cornéen). L'utilisation de lentilles de contact augmente le risque d'ulcère de la cornée. Le risque augmente d'environ 15 fois si les lentilles de contact sont portées la nuit. Les ulcères cornéens peuvent être causées par des bactéries, des virus, des champignons, ou des amibes.

Le diagnostic repose sur l'examen à la lampe à fente avec test à la fluorescéine. Une atteinte de l'épithélium cornéen (qui se colore par la fluorescéine) et un infiltrat cornéen (collection de globules blancs dans le stroma cornéen) sont présents. Parfois, cet défaut cornéen est suffisamment étendu et opaque pour être visible à l'œil nu comme une tache blanche sur la cornée. Des examens microbiologiques avec mise en culture du produit de grattage de l'infiltrat cornéen mais aussi de la lentille de contact incriminée et de son boîtier doivent être pratiqués.

L'utilisation de lentilles de contact est arrêté. Un collyre antibiotique est administré de façon empirique en vue de traiter une possible infection bactérienne. Le traitement initial est à large spectre, par antibiotiques fluoroquinolones, une goutte q 15 à 60 min jour et nuit pendant les premières 24 à 72 h, puis à des intervalles progressivement plus longs. Un antibiotique en collyre, comme la céfazoline, la vancomycine, ou la tobramycine concentrée, est ajouté en cas d'ulcère de grande taille, profond ou à proximité de l'axe visuel. L'antibiotique peut être changé ou arrêté ultérieurement en fonction des résultats des cultures. Les abcès négligés trop anciens ou aux germes trop virulents peuvent résister aux différents traitements et aboutir à une altération définitive de la vision.

Lentilles cornéennes rigides

Une lentille rigide redonne une meilleure forme et surface de réfraction à la cornée qu'une lentille souple et permet ainsi une meilleure réfraction en cas d'astigmatisme ou de surface irrégulière de la cornée. Les anciennes lentilles de contact rigides en polyméthyl-méthacrylate ont été remplacées par des lentilles de contact perméables à l'air sont en fluorocarbone avec adjonction de polyméthyl-méthacrylate. Les lentilles de contact perméables à l'air ont un diamètre de 6,5 à 10 mm et recouvrent une partie de la cornée, glissant sur son film lacrymal.

Les lentilles de contact rigides peuvent améliorer la vision des myopes, des hypermétropes ou des astigmates. Les lentilles de contact rigides peuvent également corriger les irrégularités de la cornée, telles que le kératocône. Dans la plupart des cas, les patients qui ont un kératocône voient mieux avec des lentilles de contact rigides qu'avec des lunettes.

Les lentilles de contact perméables à l'air peuvent être conçues pour s'adapter l'œil exactement. Pour un confort total de l'utilisateur, elles nécessitent un temps d'adaptation, en général environ 4 à 7 j. Pendant cette période, le patient doit augmenter graduellement le temps de port quotidien de ses lentilles rigides. Il est important de rappeler qu'aucune douleur ne doit normalement être ressentie. La douleur témoigne en effet d'une mauvaise adaptation de la lentille ou d'une irritation cornéenne. Les porteurs éprouvent habituellement une sensation de vision floue transitoire (< 2 h) (flou des lunettes) en portant des lunettes après avoir enlevé les lentilles de contact rigides.

Lentilles de contact souples hydrophiles

Les lentilles souples sont composées de poly-2-hydroxy-éthyl-méthacrylate ou d’autres types de plastiques souples (tels que des hydrogels de silicone), et se composent de 30 à 79% d’eau. D'un diamètre de 13 à 15 mm, elles recouvrent toute la cornée. Les lentilles de contact souples sont souvent remplacées chaque jour (jetables à usage unique), toutes les 2 semaines ou mensuellement.

Les lentilles de contact souples permettent d'améliorer la vision des myopes et des hypermétropes. Les lentilles de contact souples se moulant sur la courbure de la cornée, rien de plus qu'un astigmatisme minime ne pourra être traité à moins d'utiliser une lentille torique spéciale, qui a des courbures différentes moulées sur la surface de la lentille frontale. Un lestage de la partie inférieure de la lentille torique lui permet de conserver son orientation en réduisant sa rotation.

Les lentilles souples sont également prescrites pour traiter les ulcérations cornéennes, les ulcérations récidivantes ou d’autres pathologies de la cornée (appelées lentilles pansements ou thérapeutiques). L'instillation préventive d'un collyre antibiotique (p. ex., fluoroquinolone qid) peut être proposée pendant le temps de port de ces lentilles-pansements. Le port prolongé de lentilles souples, en particulier chez un aphaque après exérèse de la cataracte, est pratique mais à risque pour la cornée et nécessite un contrôle ophtalmologique régulier. Le patient doit nettoyer les lentilles 1 fois/semaine.

Grâce à leur taille plus large, les lentilles de contact souples sont moins susceptibles de s'expulser spontanément et de retenir un corps étranger que les lentilles rigides. Le confort immédiat après la mise en place en fait des lentilles à période d'adaptation très courte.

Les lentilles de contact souples ont une incidence plus élevée d'infections cornéennes que les lentilles de contact perméables à l'air, en particulier lorsque les lentilles souples sont portées la nuit. Lorsque les lentilles souples sèchent, elles deviennent fragiles et se cassent facilement. Elles nécessitent une certaine quantité d'humidité (dépendant de leur concentration en eau) à partir du film lacrymal pour maintenir une forme et une flexibilité adaptées. Ainsi, les yeux secs tolèrent mieux les lentilles à faible concentration en eau.