Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Endophtalmie

Par Emmett T. Cunningham, Jr., MD, PhD, MPH, Stanford University;The Uveitis Service, California Pacific Medical Center and Clinic

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

L'endophtalmie est une pan uvéite aiguë résultant le plus souvent d'une infection bactérienne.

La plupart des cas d'endophtalmie sont provoqués par une bactérie Gram positive, telle que Staphylococcus epidermidis ou S. aureus. Les micro-organismes Gram négatifs peuvent également causer une endophtalmie, ils ont tendance à être plus virulents et leur diagnostic est moins favorable. Les endophtalmies d'origine mycotiques et protozoairiennes sont rares. La plupart des cas se produisent après chirurgie intraoculaire (exogène) ou un traumatisme oculaire pénétrant. Plus rarement, l'infection atteint l'œil par voie sanguine, à la suite d'une intervention chirurgicale systémique ou d'une intervention stomatologique ou d'une perfusion, ou d'une injection d'un médicament par voie IV (endogène).

L'endophtalmie est une urgence médicale car le pronostic visuel est directement lié à l'intervalle de temps entre l'apparition de l'infection, et son traitement. Parfois, les infections intraoculaires non traitées s'étendent rapidement en arrière de l'œil, impliquant l'orbite et le SNC.

L'endophtalmie exogène entraîne généralement une douleur intense et une baisse visuelle. Les signes comprennent

  • Une hyperhémie conjonctivale et une inflammation intraoculaire intenses dans la chambre antérieure et le vitré

  • Perte du reflet rouge

  • Œdème de la paupière (parfois)

Diagnostic

  • Bilan clinique

  • Tests microbiologiques (p. ex., coloration de Gram et culture des aspirations à la recherche d'une endophtalmie endogène, hémoculture et ECBU)

Le diagnostic nécessite une grande attention chez tout patient à risque, en particulier en cas de traumatisme ou d'intervention chirurgicale oculaire récents. La coloration de Gram, et la culture des prélèvements de la chambre antérieure et du vitré sont systématiques. Tout patient suspect d'endophtalmie endogène doit également subir une hémoculture et un ECBU.

Traitement

  • Antibiotiques intravitréens

  • En cas d'endophtalmie endogène, antibiotiques par voie intravitréenne et IV.

  • Dans les cas graves, vitrectomie parfois et corticostéroïdes intraoculaires

Le traitement initial comprend une injection intravitréenne d'antibiotiques à larges spectres, le plus souvent la vancomycine et la ceftazidime. Le patient atteint d'une endophtalmie endogène doit recevoir des antibiotiques par voie intravitréenne et IV. Le choix de l'antibiothérapie est secondairement adapté, en fonction des résultats de la culture et de l'antibiogramme.

Le pronostic visuel est souvent médiocre, même avec un traitement précoce et approprié. Une vitrectomie avec injection de corticostéroïdes intraoculaires doit être envisagée chez les patients présentant une acuité visuelle à " compte les doigts " ou pire au début des troubles. Les corticostéroïdes sont cependant contre-indiqués dans l'endophtalmie fongique.

Ressources dans cet article