Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Dermatite exfoliative

(Érythrodermie)

Par Karen McKoy, MD, MPH, Lahey Clinic Medical Center

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La dermatite exfoliative est un érythème étendu associé à une desquamation de la peau provoquée par une dermatose préexistante, des médicaments, des tumeurs malignes ou des causes inconnues. La symptomatologie comprend un prurit, un érythème diffus et une desquamation de l'épiderme. Le diagnostic est clinique. Le traitement comprend des corticostéroïdes et la correction de la cause.

La dermatite exfoliative est une manifestation d'un turnover épidermique rapide. Sa cause est inconnue, mais elle se produit le plus souvent dans les cadres suivants

  • Troubles de la peau préexistants (p. ex., dermatite atopique, dermatite de contact, dermatite séborrhéique, psoriasis, pityriasis rubra pilaire)

  • Prise de médicaments (p. ex., pénicilline, sulfamides, isoniazide, phénytoïne, barbituriques)

  • Cancer (p. ex., lymphome, mycosis fongoïde, leucémie et, plus rarement, adénocarcinomes)

Jusqu’à 25% des patients n’ont aucune maladie sous-jacente identifiable. Une surinfection bactérienne peut compliquer une dermatite exfoliative.

Symptomatologie

Les symptômes comprennent un prurit, des malaises et des frissons. L'érythème diffus se manifeste initialement en plaques, puis se propage et atteint tout ou presque tout le corps. Une desquamation épidermique étendue conduit à une thermorégulation anormale, à des carences nutritionnelles dues à d'importantes pertes de protéines, à une augmentation du métabolisme avec un état hypercatabolique, à une hypovolémie due aux pertes liquidiennes transdermiques.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic repose sur l'anamnèse et l'examen clinique. Une affection cutanée préexistante peut être à l'origine d'un érythème étendu et peut suggérer une cause. La biopsie est souvent non spécifique, mais est indiquée lorsqu'un mycosis fongoïde est suspecté. Les analyses sanguines peuvent révéler une hypoprotéinémie, une hypocalcémie et une anémie ferriprive; cependant ces signes ne sont pas diagnostiques.

Pronostic

La maladie peut être mortelle; l'hospitalisation est souvent nécessaire. Le pronostic dépend de la cause. Les cas liés à des réactions médicamenteuses ont la durée la plus courte, durant de 6 à 2 semaines après l'arrêt du médicament.

Traitement

  • Soins de support (p. ex., réhydratation)

  • Soins cutanés (p. ex., émollients, bains d'avoine colloïdale)

  • Corticostéroïdes systémiques en cas de maladie sévère

Toute cause connue est traitée. Les soins de support comprennent la correction de la déshydratation, des troubles hydro-électrolytiques et des carences nutritionnelles, et de soins des plaies et des pansements complets pour éviter la surinfection bactérienne. L'anamnèse étant insuffisante pour pouvoir écarter formellement une relation causale avec des médicaments ou des dermatites de contact, tous les médicaments doivent être arrêtés, si possible ou remplacés. Les soins cutanés comprennent des émollients et des bains d'avoine colloïdale. Des corticostéroïdes topiques faibles (p. ex., pommade à l’hydrocortisone 1 à 2,5%) peuvent être utilisés. Les corticostéroïdes (prednisone 40 à 60 mg po 1 fois/j pendant 10 j, puis diminués) sont utilisés dans les cas graves.

Points clés

  • Une dermatite exfoliative est souvent due à des troubles préexistants de la peau, à des médicaments et au cancer, mais la cause peut en être inconnue.

  • La symptomatologie comprend un prurit, un érythème étendu et une desquamation de l'épiderme.

  • Le diagnostic est clinique.

  • L'hospitalisation est souvent nécessaire, parce que la maladie peut être mortelle.

  • Le traitement consiste en des soins de soutien, des soins complets de la plaie et de la peau et des corticostéroïdes systémiques en cas de maladie grave.