Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Panniculite

Par Wingfield E. Rehmus, MD, MPH, University of British Columbia

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Une panniculite est une inflammation de la graisse sous-cutanée qui peut avoir diverses causes. Le diagnostic repose sur le bilan clinique et la biopsie. Le traitement est celui de la cause.

La panniculite peut être classée comme lobulaire ou septale en fonction du site principal de l'inflammation dans la graisse.

Étiologie

Il existe des causes multiples de panniculite, y compris les

  • Infections (les plus fréquentes)

  • Facteurs physiques (p. ex., froid, traumatisme)

  • Troubles prolifératifs

  • Troubles du tissu conjonctif (p. ex., lupus érythémateux disséminé, sclérodermie)

  • Troubles pancréatiques

  • Déficit en α1-antitrypsine

La panniculite idiopathique est parfois désignée sous le nom de maladie de Weber-Christian.

Symptomatologie

La panniculite est caractérisée par des nodules sous cutanés douloureux et érythémateux situés sur les extrémités et parfois sur la face antérieure du thorax, la région abdominale, les seins, le visage ou les fesses. Dans de rares cas, les nodules peuvent atteindre le mésentère, les poumons, le scrotum et le crâne. Des signes d'inflammation systémique peuvent accompagner la panniculite. Dans la maladie de Weber-Christian, l'atteinte systémique peut entraîner une fièvre ainsi que des signes de dysfonctionnement organique, y compris une insuffisance hépatique, pancréatique et médullaire, qui est potentiellement fatale.

Diagnostic

  • Bilan clinique

  • Biopsie-exérèse

Le diagnostic repose habituellement sur la clinique et peut être confirmé par une biopsie-exérèse.

Traitement

  • Soins de support

  • Médicaments anti-inflammatoires

  • Immunosuppresseurs

Il n'y a pas de traitement radical spécifique de la panniculite. Plusieurs stratégies ont été utilisées avec des résultats modestes, y compris les AINS, les antipaludéens, la dapsone et le thalidomide. Les corticostéroïdes (1 à 2 mg/kg po ou IV 1 fois/j) et d'autres immunosuppresseurs ou agents anticancéreux ont été utilisés pour traiter les patients qui présentent des signes ou symptômes progressifs d'atteinte systémique.

Points clés

  • Les causes de panniculite peuvent varier considérablement.

  • Diagnostiquer la panniculite cliniquement (y compris la présence de nodules, sous-cutanés rouges) et la confirmer par une biopsie chirurgicale.

  • Traiter la panniculite par des mesures de soutien et envisager un traitement anti-inflammatoire ou immunosuppresseur, en particulier si les manifestations sont graves.