Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Larva migrans cutanée

(Dermatite rampante vermineuse)

Par James G. H. Dinulos, MD, Clinical Associate Professor of Surgery (Dermatology Section);Clinical Assistant Professor of Dermatology, Geisel School of Medicine at Dartmouth;University of Connecticut

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Larva migrans cutanée (aussi dermatite rampante) est la manifestation cutanée d'une infestation par l'ankylostome d'animal.

La larva migrans cutanée est provoquée par Ancylostoma sp, le plus souvent un ankylostome du chien ou du chat Ancylostoma braziliense. Les œufs d’ankylostomes présents dans les excréments de chat et de chien se développent en larves infectantes lorsqu’ils sont laissés dans un sol ou du sable chauds et humides; la transmission se produit lorsque la peau est directement en contact avec un sol ou du sable contaminés et que les larves pénètrent la peau non protégée, habituellement celle des pieds, des jambes, des fesses ou du dos. La larva migrans cutanée est cosmopolite mais le plus souvent observée en zone tropicale.

La larva migrans cutanée provoque un prurit intense; les symptômes sont un érythème et des papules au point d'entrée, suivis d'une traînée sous-cutanée inflammatoire filiforme, sinueuse et érythémateuse. Les patients peuvent également développer des papules et des vésicules ressemblant à la folliculite, appelée folliculite ankylostomienne. Le diagnostic repose sur l'anamnèse et l'aspect clinique.

Bien que l'infection disparaisse spontanément après quelques semaines, l'inconfort et le risque d'infection bactérienne secondaire justifient le traitement. Le thiabendazole local liquide ou crème à 15%, bid à tid pendant 5 jours est extrêmement efficace. Le thiabendazole po est mal toléré et n'est habituellement plus utilisé. L'albendazole (400 mg po 1 fois/jour pendant 3 à 7 jours) et l'ivermectine (200 mcg/kg 1 fois/jour pendant 1 à 2 jours) peuvent être curatifs et sont bien tolérés.

La larva migrans cutanée peut être compliquée par une réaction pulmonaire transitoire, appelée syndrome de Löffler (infiltrats pulmonaires et hyperéosinophilie).