Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Lichen scléreux

Par Peter C. Schalock, MD, Harvard Medical School;Massachusetts General Hospital

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Le lichen scléreux est une dermatose inflammatoire de cause inconnue, peut-être auto-immune, qui affecte habituellement la région anogénitale.

Les signes les plus précoces sont la fragilité de la peau, des ecchymoses et parfois la formation de bulles. Lésions causent généralement des prurits légers à sévères. Lorsque le lichen scléreux se présente chez l'enfant, l'aspect peut être confondu avec un abus sexuel. Avec le temps, les tissus atteints deviennent atrophiques, amincis, hypopigmentés (il peut y avoir des plages d'hyperpigmentation post-inflammatoires), fissurés, squameux. Il existe des formes hyperkératosiques et fibreuses.

Les cas sévères d'évolution prolongée entraînent une cicatrice et une distorsion ou une absorption de l'architecture anogénitale normale. Chez la femme, cette distorsion peut même aboutir à une destruction totale des petites lèvres et du clitoris. Chez l'homme, un phimosis ou la fusion du prépuce au sillon balanopréputial peuvent être observés.

Diagnostic

  • Bilan clinique

  • Parfois, une biopsie

Le diagnostic est classiquement posé sur l’aspect des lésions notamment dans les cas évolués; cependant, la biopsie doit être effectuée dans toute dermatose génito-urinaire qui ne se résout pas avec un traitement conventionnel simple (p. ex., hydrocortisone ou antifongique locaux). Il est particulièrement important d'effectuer une biopsie sur toute région qui s'épaissit ou est ulcérée, car le lichen scléreux est un précurseur du carcinome malpighien.

Traitement

  • Corticostéroïdes locaux

Le traitement consiste en l'usage de dermocorticostéroïdes (agents qui doivent être utilisés avec une extrême prudence dans cette zone). La maladie est généralement intraitable, donc un traitement et un suivi à long terme sont nécessaires. La surveillance du carcinome malpighien et du dysfonctionnement sexuel et le soutien psychologique sont indiqués.

Ressources dans cet article