Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Revue générale de la fonction surrénalienne

Par Ashley B. Grossman, MD, FRCP, FMedSci, Churchill Hospital, University of Oxford

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Les glandes surrénales, situées au-dessus de chaque rein, sont constituées d'un cortex (périphérique) et d'une zone médullaire (centrale), qui possèdent chacun des fonctions endocriniennes propres.

Cortex

Le cortex surrénalien produit les glucocorticoïdes (principalement le cortisol), les minéralocorticoïdes (principalement l'aldostérone) et les androgènes (principalement la déhydroépiandrostérone et l'androstènedione). La physiologie de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien est Revue générale du système endocrinien.

Les glucocorticoïdes favorisent ou inhibent la transcription de gènes de nombreuses cellules et organes. Leurs actions principales sont anti-inflammatoires et la stimulation de la néoglucogenèse hépatique.

Les minéralocorticoïdes régulent le transport des électrolytes à travers les surfaces épithéliales, en particulier la réabsorption rénale du Na en échange de K.

Les androgènes surrénaliens exercent leur fonction après conversion en testostérone et en dihydrotestostérone.

Médullo-surrénale

La médullosurrénale est composée de cellules chromaffines qui synthétisent et sécrètent les catécholamines (principalement l'adrénaline et, en moindre quantité, la noradrénaline). Les cellules chromaffines synthétisent également des amines bioactives et des peptides (p. ex., l'histamine, la sérotonine, les chromogranines, des hormones neuropeptidiques). L'adrénaline et la noradrénaline, les principales amines effectrices du système nerveux sympathique, sont responsables de la réponse de " combat ou fuite " (c.-à-d., effets cardiaques chronotropes et inotropes positifs; bronchodilatation; vasoconstriction périphérique et splanchnique associée à une vasodilatation musculaire squelettique; effets métaboliques, y compris la glycogénolyse, la lipolyse et la libération de rénine).

Syndromes cliniques

La plupart des syndromes de déficits de production peut concerner toutes les hormones corticosurrénaliennes. L'insuffisance surrénalienne peut être primitive (déficit de la glande surrénale elle-même, comme dans la maladie d'Addison, Maladie d'Addison) ou secondaire (à un défaut de stimulation surrénalienne par l'hypophyse ou l'hypothalamus, bien que certains experts dénomment hypofonctionnement tertiaire, les dysfonctionnements hypothalamiques).

L'hypersécrétion cause des syndromes cliniques diffèrents. L’hyperandrogénie se traduit par un virilisme d’origine surrénalienne ( Hyperandrogénie surrénalienne); celle de glucocorticoïdes par un syndrome de Cushing ( Syndrome de Cushing); et celle d’aldostérone par un hyperaldostéronisme (aldostéronisme, Hyperaldostéronisme primaire). Ces syndromes ont souvent des caractéristiques communes. L’hyperfonctionnement peut être secondaire à un déficit enzymatique (bloc), comme dans l’hyperplasie congénitale des surrénales ( Revue générale des hyperplasies congénitales des surrénales) ou dû à une hyperplasie acquise, à un adénome ou à un adénocarcinome. Des quantités excessives d'adrénaline et de noradrénaline sont produites dans les phéochromocytomes ( Phéochromocytome).