Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Revue générale des troubles de la concentration du magnésium

Par James L. Lewis, III, MD

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le Mg est le 4e cation le plus abondant dans l’organisme. Un adulte de 70 kg a environ 2000 mEq de Mg. Environ 50% se trouvent séquestrés dans l’os et ne sont pas immédiatement échangeables avec le Mg des autres compartiments. Le liquide extra-cellulaire ne contient qu’environ 1% du Mg total corporel. La quantité restante se trouve dans le compartiment intracellulaire. La concentration normale de Mg plasmatique va de 1,4 à 2,1 mEq/L (0,70 à 1,05 mmol/L).

Le maintien de la concentration plasmatique de Mg est dans une large mesure fonction de l'apport alimentaire et de l'efficacité de la réabsorption rénale et intestinale. Dans les 7 premiers jours d'un régime alimentaire carencé en Mg, l'excrétion rénale et les pertes par les selles du Mg chutent à environ 1 mEq/j chacune (0,5 mmol/j).

Environ 70% de sérum Mg est ultrafiltré (filtrée par des pores minuscules) par le rein; le reste est lié à une protéine. La liaison protéique au Mg est pH-dépendante. La concentration plasmatique de Mg n'est pas étroitement corrélée au contenu total corporel ni au contenu intracellulaire de Mg. Cependant, une hypomagnésémie sévère peut refléter une diminution des réserves corporelles de Mg.

De nombreux enzymes sont activés ou dépendent du Mg. Le Mg est nécessaire à tous les processus enzymatiques qui impliquent l'ATP et de nombreuses enzymes du métabolisme des acides nucléiques. Le Mg est indispensable à l'activité du cofacteur thiamine pyrophosphate et semble stabiliser la structure des macromolécules comme l'ADN et l'ARN. Le Mg est également lié de manière intime mais encore mal comprise au métabolisme du Ca et du K.