Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Maladie de La Peyronie

Par Patrick J. Shenot, MD, Thomas Jefferson University

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

La maladie de La Peyronie est une fibrose de la gaine des corps caverneux responsable d'un épaississement fibreux entraînant une courbure de la verge et parfois des érections douloureuses.

La maladie de La Peyronie survient chez l'adulte. La cause en est inconnue mais semble être similaire à celle de la maladie de Dupuytren et peut être liée à un traumatisme passé, probablement lors des rapports sexuels. La rétraction entraîne habituellement une déviation du pénis en érection du côté atteint, avec parfois des douleurs et des difficultés à la pénétration vaginale. Ultérieurement, le processus fibreux peut s'étendre à l'intérieur du corps caverneux et peut compromettre la tumescence distale.

Le diagnostic est clinique. L'échographie ou d'autres examens du pénis en érection peuvent être utilisés pour documenter la fibrose.

La guérison peut se produire spontanément en quelques mois. Les formes modérées de la maladie de La Peyronie n'entraînent pas de dysfonctionnement sexuel et ne nécessitent pas de traitement.

Traitement de la maladie de La Peyronie

  • Vitamine E et para-aminobenzoate de K oraux

  • Remplacement chirurgical de la fibrose par une greffe patch

  • Injections locales de vérapamil, de corticostéroïdes puissants ou de collagénase de clostridium histolyticum

  • Thérapie par ultrasons ou radiothérapie ou une prothèse

Les résultats du traitement sont imprévisibles. La vitamine E po et le para-aminobenzoate de K ont apporté des résultats variables. L'exérèse chirurgicale de la plaque, suivie d'une greffe est parfois efficace mais peut également entraîner une sclérose cicatricielle plus étendue et une majoration de la lésion. Une série d'injections locales de vérapamil ou de corticostéroïdes puissants peuvent être efficaces, mais les corticostéroïdes oraux ne le sont pas. En cas de courbure du pénis > 30° accompagnée d'une plaque palpable, une ou plusieurs injections de collagénase de Clostridium histolyticum dans la plaque suivies d'un remodelage manuel du pénis peuvent être utilisées.

Les traitements par ultrasons peuvent stimuler la circulation sanguine et permettre d'éviter d'autres cicatrices. La radiothérapie peut réduire la douleur; cependant, l’irradiation aggrave souvent les lésions tissulaires. Pour faciliter la pénétration, une prothèse pénienne peut être implantée, mais elle peut nécessiter une procédure de correction pour redresser le pénis.