Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Orchite

Par Patrick J. Shenot, MD, Thomas Jefferson University

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'orchite est une infection des testicules, généralement par le virus des oreillons. Les symptômes sont la douleur et le gonflement testiculaires. Le diagnostic est clinique. Le traitement est symptomatique. Des antibiotiques sont administrés si une infection bactérienne est identifiée.

L'orchite isolée (c.-à-d., une infection localisée des testicules) est presque toujours d'origine virale et est dans la plupart des cas due aux oreillons. Les causes rares comprennent la syphilis congénitale, la tuberculose, la lèpre, la chorioméningite lymphocytaire, la mononucléose infectieuse, la varicelle ainsi que les infections par le virus coxsackie, les échovirus et les arbovirus du groupe B. La plupart des orchites bactériennes résultent d'une épididymite bactérienne grave qui s'étend au testicule (orchiépididymite).

L’orchite se développe chez 20 à 25% des patients de sexe masculin en cas d’oreillons; 80% des cas surviennent chez des patients de < 10 ans. Deux tiers des cas sont unilatéraux et 1/3 sont bilatéraux. Soixante pour cent des patients qui présentent une orchite ourlienne développent une atrophie testiculaire sur au moins un testicule. L'atrophie est sans relation avec la fertilité ou la gravité de l'orchite. L'incidence des tumeurs ne semble pas augmenter, mais l'atteinte unilatérale diminue la fertilité chez un quart des hommes après une orchite ourlienne unilatérale et chez 2/3 des sujets qui ont eu une atteinte bilatérale.

Symptomatologie de l'orchite

L'orchite ourlienne unilatérale se développe de façon aiguë 4 à 7 j après la tuméfaction des parotides lors des oreillons. Dans 30% des cas, la maladie s’étend à l’autre testicule 1 à 9 j plus tard. La douleur peut atteindre tous les niveaux de sévérité. Outre la douleur et la tuméfaction des testicules, des symptômes généraux peuvent apparaître, comme malaises, fièvre, nausées, céphalées et myalgies. L'examen testiculaire révèle un testicule douloureux, augmenté de volume et induré, ainsi qu'un œdème et un érythème de la peau du scrotum.

D'autres agents infectieux entraînent des symptômes semblables avec une cinétique d'apparition et une intensité liées à leur pathogénicité.

Diagnostic de l'orchite

  • Bilan clinique et tests sélectifs

  • Échodoppler couleur pour éliminer d'autres causes de scrotum aigu

L'anamnèse et l'examen clinique font habituellement le diagnostic d'orchite. Le diagnostic différentiel en urgence entre l'orchite et la torsion testiculaire ou d'autres causes de tuméfaction et de douleur scrotales aiguës peut être aidé par un échodoppler couleur.

Le diagnostic d'oreillons peut être confirmé par la recherche des Ac sériques par immunofluorescence. D'autres agents infectieux sont identifiés par l'ECBU ou les sérologies.

Traitement de l'orchite

  • Abus d'antalgiques

  • Antibiotiques en cas d'infection bactérienne

Les soins de support avec des antalgiques et des compresses chaudes ou froides sont suffisants si le diagnostic d’une infection bactérienne a été éliminée. Les infections bactériennes (habituellement cause d'épididymo-orchite) sont traitées par des antibiotiques adaptés.

Un suivi urologique est recommandé.