Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Bézoards

Par Michael C. DiMarino, MD, Clinical Assistant Professor, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Le bézoard est un conglomérat compact de substances non, ou partiellement, digérées qui ne peuvent sortir de l'estomac. Les bézoards gastriques sont habituellement rares et peuvent se produire dans chaque classe d'âge. Ils surviennent souvent en cas de troubles du comportement ou de vidange gastrique anormale, mais également après une chirurgie gastrique. De nombreux bézoards sont asymptomatiques, mais certains provoquent des symptômes. Certains bézoards peuvent être dissous chimiquement, d'autres peuvent être extraits par endoscopie et certains nécessitent une intervention chirurgicale.

Les bézoards sont classés selon leur composition:

  • Phytobézoards (végétaux, les plus fréquents)

  • Trichobézoards (cheveux)

  • Les pharmacobézoards (médicaments; particulièrement fréquents avec le sucralfate et le gel d'hydroxyde d'aluminium)

  • Les disopyrobézoards, un sous-ensemble des phytobézoards (consommation excessive de kakis, se produisent le plus souvent dans les régions où le fruit est cultivé)

  • Autre (diverses autres substances, dont les produits de papier de soie et de mousse de polystyrène tels que les tasses)

Étiologie

Les trichobézoards, qui peuvent peser plusieurs kilogrammes, sont le plus souvent observés chez des jeunes femmes souffrant de troubles psychiatriques et qui mâchent et avalent leurs propres cheveux.

Les phytobézoards sont la forme la plus fréquente de bézoard. Ils sont souvent observés chez des patients comme complications post-opératoire après une dérivation gastrique ou une gastrectomie partielle, particulièrement si cette dernière est associée à une vagotomie. Le retard dans la vidange gastrique dû au diabète sucré ou à une autre maladie systémique augmente le risque de formation de bézoards gastriques. D'autres facteurs prédisposants comprennent l'hypochlorhydrie, une motilité intestinale diminuée et une mastication insuffisante; ces facteurs sont plus fréquents chez les personnes âgées, qui sont donc à plus haut de risque de formation de bézoard.

Symptomatologie

Les bézoards gastriques sont habituellement asymptomatiques. Lorsque des symptômes sont présents, les plus courants sont une sensation de plénitude postprandiale, des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, une anorexie et une perte de poids.

Complications

Rarement, les bézoards provoquent des complications graves, dont

Diagnostic

  • Endoscopie

Les bézoards sont identifiés sous la forme de masse à l'imagerie (p. ex., radiographie, échographie, TDM), qui est souvent effectuée pour explorer les symptômes digestifs hauts non spécifiques chez le patient. Les signes peuvent être confondus avec ceux d'une tumeur.

Une endoscopie haute est généralement effectuée pour confirmer le diagnostic. À l'endoscopie, les bézoards ont une surface irrégulière caractéristique, dont la couleur varie du jaune-vert au gris-noir. La biopsie endoscopique fait le diagnostic en montrant des cheveux ou des matières végétales.

Traitement

  • Dissolution chimique

  • Ablation endoscopique

  • Parfois, intervention chirurgicale

L'intervention thérapeutique optimale est controversée car aucun essai contrôlé randomisé comparant différentes options n'a été fait.

La dissolution chimique avec des agents tels que le cola et la cellulase peut être effectuée chez les patients présentant des symptômes légers. La dose de cellulase est de 3 à 5 g dissous dans 300 à 500 mL d'eau pris au cours d'une journée pendant 2 à 5 jours. Le métoclopramide 10 mg po est souvent administré comme un complément afin de favoriser la motilité gastrique. La digestion enzymatique par la papaïne n'est plus recommandée.

L'ablation endoscopique est indiquée en cas de bézoards qui ne peuvent se dissoudre, de symptômes modérés à sévères dus à de grands bézoards, ou les deux. Si le diagnostic initial est établi en endoscopie, l'extraction peut être tentée dans le même temps. La fragmentation par des pinces, une anse, un jet ou même le laser (1) peut fragmenter les bézoards, permettant ainsi de les évacuer par voie naturelle ou de les extraire.

La chirurgie est réservée aux cas où la dissolution chimique et l'intervention endoscopique ne peuvent pas être effectuées ou ont échoué ou chez les patients présentant des complications.

Les bézoards dus au fruit du kaki sont généralement difficiles à traiter car les kakis contiennent du shibuol tannique, qui polymérise dans l'estomac.

Références pour le traitement

  • 1.Mao Y, Qiu H, Liu Q, et al: Endoscopic lithotripsy for gastric bezoars by Nd:YAG laser-ignited mini-explosive technique. Lasers Med Sci 29:1237–1240, 2014. doi: 10.1007/s10103-013-1512-1.

Ressources dans cet article