Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Rx et autres techniques d'imagerie

Par Walter W. Chan, MD, MPH, Assistant Professor of Medicine;Director, Center for Gastrointestinal Motility, Division of Gastroenterology, Hepatology, and Endoscopy, Harvard Medical School;Brigham and Women's Hospital

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Les rx avec contraste visualisent la totalité du tube digestif, du pharynx au rectum et sont très efficaces pour la détection des masses expansives et des anomalies structurelles (p. ex., tumeurs, sténoses). Les études en contraste simple remplissent la lumière digestive avec du matériel rx-opaque, précisant la structure. De meilleures images, plus détaillées sont obtenues à partir d'images en double contraste, dans lesquelles une petite quantité de baryte à haute densité tapisse la surface de la muqueuse et le gaz distend l'organe et augmente le contraste. Le gaz est injecté par l'opérateur dans le lavement baryté à double contraste, alors que dans d'autres études, le gaz intrinsèque du tube digestif est suffisant. Dans tous les cas, le patient se tourne pour distribuer correctement le gaz et la baryte. La radioscopie peut surveiller la progression du matériel contrasté. Des vidéos ou de simples films peuvent être fournis pour l'information, mais la vidéo est particulièrement utile pour apprécier les pathologies motrices (p. ex., spasme cricopharyngien, achalasie).

La principale contre-indication aux rx avec contraste est une perforation suspectée, car la baryte est très irritante pour le médiastin et le péritoine; le produit de contraste hydrosoluble est moins irritant et peut être utilisé si la perforation est suspectée. Le patient âgé peut présenter des difficultés à se tourner pour distribuer correctement la baryte et le gaz intraluminal.

Le patient subissant des rx barytées de la partie supérieure de l'appareil digestif doit être à jeun après minuit. Le patient qui doit subir un lavement baryté suit un régime alimentaire sans résidu le jour précédent, prend un laxatif oral à base de phosphate de Na l'après-midi et prend un suppositoire de bisacodyl le soir. D'autres protocoles laxatifs sont efficaces.

Les complications sont rares. Une perforation peut se produire si le lavement baryté est effectué sur un mégacôlon toxique. L'impaction barytée peut être prévenue par la prise, en fin d'examen de liquides po et parfois de laxatifs.

L'examen de la partie supérieure de l'appareil digestif est optimisé par une étude biphasique commençant par un examen en double contraste de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum, suivi d'une étude en simple contraste avec de la baryte de faible densité. Le glucagon 0,5 mg IV peut faciliter l’examen en provoquant une hypotonie gastrique.

Un transit du grêle avec une radioscopie fournit une évaluation plus détaillée de l'intestin grêle. Peu avant l'examen, on administre au patient du métoclopramide 20 mg po pour accélérer le transit du produit de contraste.

L'entéroclyse (le lavement de l'intestin grêle) fournit toujours la meilleure visualisation de l'intestin grêle mais exige une intubation du duodénum avec un cathéter à ballonnet flexible. Une suspension de baryte est injectée, suivie d'une solution de méthylcellulose, qui fonctionne comme un agent de double contraste qui améliore la visualisation de la muqueuse de l'intestin grêle.

Un lavement baryté peut être effectué en simple ou double contraste. Les lavements barytés en simple contraste sont utilisés pour une sténose potentielle, une diverticulite, des fistules, un mégacôlon. Les études en double contraste sont préférables pour la détection des tumeurs.

TDM de l’abdomen

La TDM avec contraste IV et oral permet une excellente visualisation de l'intestin grêle et du côlon ainsi que d'autres organes intra-abdominaux.

L'entéro-TDM fournit une visualisation optimale de la muqueuse de l'intestin grêle; il est fait de préférence en utilisant une TDM multidétecteurs (TDM multibarrettes). Les patients reçoivent un volume important (1350 mL) de sulfate de baryum à 0,1% avant l’imagerie. Dans certaines indications (p. ex., saignements gastro-intestinaux occultes, tumeurs de l'intestin grêle, ischémie chronique), une TDM multidétecteurs (TDM multibarrettes) biphasique avec contraste est effectuée.

La colonographie par TDM (coloscopie virtuelle) génère des images en 3D et en 2D du côlon en utilisant une TDM multidétecteurs (TDM multibarrettes) et une association de contrastes po et de distension gazeuse du côlon. Les images en 3D haute résolution obtenues simulent celles obtenues en endoscopie, d'où le nom. Une colo-TDM optimale requiert un nettoyage soigneux et une distension du côlon. Les selles résiduelles entraînent des problèmes similaires à ceux rencontrés avec le lavement baryté parce qu'elles simulent des polypes ou des masses. Les images endoluminales en 3 dimensions sont utiles pour confirmer la présence d'une lésion et améliorer la fiabilité du diagnostic.

L'entéro-TDM et la colo-TDM ont largement supplanté les rx standards de l'intestin grêle et les lavements barytés.