Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Causes de l'hépatite

Par Anna E. Rutherford, MD, MPH, Assistant Professor of Medicine;Clinical Director of Hepatology, Harvard Medical School;Brigham and Women’s Hospital

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'hépatite est un processus inflammatoire du foie caractérisé par une nécrose hépatocellulaire diffuse ou focale.

L'hépatite peut être aiguë ou chronique (généralement définie par une durée > 6 mois). La guérison est spontanée dans la plupart des cas d'hépatite virale aiguë, mais certains cas progressent vers une hépatite chronique.

Causes fréquentes

Les causes fréquentes d'hépatite comprennent

Il existe au moins 5 virus spécifiques qui semblent être en cause ( Caractéristiques des virus de l'hépatite). D'autres virus non identifiés peuvent également être à l'origine d'hépatites virales aiguës.

Causes moins fréquentes

Les étiologies plus rares d'hépatite comprennent d'autres virus (p. ex., virus de la mononucléose infectieuse, virus de la fièvre jaune et cytomégalovirus) ainsi que la leptospirose.

Les infections parasitaires (p. ex., schistosomiase [bilharziose], paludisme, amibiase), les infections à pyogènes et les abcès peuvent toucher le foie mais ne sont pas considérés comme des hépatites. La tuberculose hépatique et les autres infiltrations granulomateuses sont parfois nommées hépatites granulomateuses, mais elles ont des manifestations cliniques, biochimiques et histologiques différentes de celles des hépatites diffuses.

Les infections systémiques et différentes maladies peuvent entraîner des petits foyers d'inflammation hépatique ou de nécrose. Bien que ces lésions aspécifiques d'hépatite réactionnelle puissent entraîner des perturbations fonctionnelles mineures, elles sont habituellement asymptomatiques.

Certains types d'inflammations infectieuses et non infectieuses et d'infections hépatiques sont résumés ( Quelques maladies ou microrganismes pouvant entraîner une atteinte hépatique de type inflammatoire).

Quelques maladies ou microrganismes pouvant entraîner une atteinte hépatique de type inflammatoire

Maladie ou microrganisme

Manifestations

Virus

Chez le nouveau-né: hépatomégalie, ictère, malformations congénitales

Chez l'adulte: maladie mononucléosique associée à une hépatite; peut survenir après une transfusion

Virus Epstein-Barr

Hépatite clinique avec ictère dans 5 à 10% des cas; atteinte hépatique infraclinique dans 90 à 95% des cas

Hépatite aiguë parfois sévère chez les jeunes adultes

Ictère, intoxication systémique, hémorragie

Nécrose hépatique avec peu de réaction inflammatoire

Autres

Infection hépatique parfois due à des infections à virus coxsackie, virus écho, virus de la varicelle, virus herpes simplex, virus de la rubéole ou de la rougeole

Bactéries

Réaction granulomateuse du foie avec des abcès nécrosants

Abcès à pyogènes*

Infection grave contractée par pyémie porte, angiocholite ou dissémination hématogène ou directe; due à divers microrganismes, en particulier Gram négatifs et anaérobies

Tableau clinique septique, mais perturbations hépatiques modérées

Atteinte hépatique (commune; habituellement infraclinique) avec une infiltration granulomateuse; ictère (rare)

Augmentation disproportionnée de la phosphatase alcaline

Autres

Hépatite focale mineure dans de nombreuses infections systémiques (fréquent; habituellement infraclinique)

Mycoses

Granulomes dans le foie et la rate (habituellement infracliniques) qui guérissent avec une calcification

Autres

Infiltration granulomateuse survenant parfois au cours de la cryptococcose, la coccidioïdomycose, la blastomycose ou d'autres infections

Protozoaires

Maladie importante, souvent sans dysenterie évidente

En général, abcès unique de taille importante siège d'une liquéfaction

Le tableau clinique et l'hépatomégalie douloureuse contrastent avec le caractère modéré des perturbations hépatiques

Une cause fréquente d'hépatosplénomégalie dans les régions d'endémies

Ictère absent ou modéré sauf en cas d'hémolyse active

Infection transplacentaire

Chez le nouveau-né: ictère, atteinte du SNC et autres manifestations systémiques

Infiltration du système réticulo-endothélial par le parasite, hépatosplénomégalie

Helminthes

Obstruction biliaire par des vers adultes, granulomes parenchymateux provoqués par les larves

Infestation des voies biliaires, cholangite, calculs, cholangiocarcinome

Un ou plusieurs kystes hydatiques, qui ont habituellement une bande calcifiée et peuvent être de grande taille mais qui sont souvent asymptomatiques et ne perturbent pas la fonction hépatique

Peuvent se rompre dans le péritoine ou les voies biliaires

Aiguë: hépatomégalie douloureuse, fièvre, éosinophilie

Chronique: fibrose biliaire, angiocholite

Réaction granulomateuse périportale aux œufs avec hépatosplénomégalie progressive, fibrose en tuyau de pipe, hypertension portale et des varices

Fonction hépatocellulaire préservée; pas de cirrhose vraie

Syndrome de larva migrans viscérale

Hépatomégalie avec granulomes, éosinophilie

Spirochètes

Fièvre aiguë, prostration, ictère, hémorragie, atteinte rénale

Nécrose hépatique (souvent bénigne malgré un ictère sévère)

Congénitale: hépatosplénomégalie néonatale, fibrose

Acquise: hépatite variable au stade de syphilis secondaire, gommes avec cicatrisation irrégulière au stade de syphilis tertiaire

Infection à Borrelia

Symptômes généraux, hépatomégalie, parfois un ictère

Inconnue

Inflammation granulomateuse chronique active non attribuable à des causes connues (variante de sarcoïdes?)

Peut causer des symptômes essentiellement systémiques (p. ex., fièvre, sensation de malaise) et peut être observée lorsque certains médicaments sont utilisés

Infiltration granulomateuse (fréquente, habituellement infraclinique), ictère (rare)

Parfois, inflammation progressive avec cicatrices et hypertension portale

Spectre de la maladie hépatique, en particulier dans la rectocolite hémorragique; comprend une inflammation périportale (péricholangite), cholangite sclérosante, cholangiocarcinome, et hépatite auto-immune

Peu de corrélation entre la fonction hépatique et l'activité de la maladie intestinale

*Différencier de l'amibiase avec des tests sérologiques pour les amibes et la ponction aspiration percutanée d'un abcès.

Ressources dans cet article