Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Effets des maladies hépatiques sur le métabolisme des médicaments

Par Steven K. Herrine, MD, Professor of Medicine, Division of Gastroenterology and Hepatology, and Vice Dean for Academic Affairs, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Les maladies du foie peuvent avoir des effets complexes sur la clairance, la biotransformation et la pharmacocinétique des médicaments. Les facteurs pathogéniques comprennent des modifications de l'absorption intestinale, de la fixation aux protéines plasmatiques, du taux d'extraction hépatique, du débit sanguin hépatique, des shunts portosystémiques, de l'excrétion biliaire, de la circulation entéro-hépatique et de la clairance rénale. Parfois, les modifications de la fonction hépatique augmentent les concentrations du médicament biodisponible, ayant pour conséquence des effets toxiques d'un médicament délivré à doses normales. Cependant, les concentrations et les effets d'un médicament donné sont imprévisibles et ne sont pas bien corrélés avec le type de lésion hépatique, sa gravité ou le bilan hépatique. Il n'y a donc pas de règles générales de modifications de la posologie médicamenteuse en cas de maladie du foie.

Les effets cliniques peuvent varier indépendamment de la biodisponibilité du médicament, en particulier en cas d'hépatopathie chronique; p. ex., la sensibilité cérébrale aux opiacés et aux sédatifs est souvent augmentée en cas d'hépatopathie chronique. Ainsi, des doses apparemment faibles de ces médicaments administrées à des patients qui ont une cirrhose peuvent déclencher une encéphalopathie. Le mécanisme de cet effet implique probablement des altérations des récepteurs cérébraux aux médicaments.

Les effets indésirables des médicaments ne semblent pas être plus fréquents en cas de maladie sévère du foie; cependant, ces patients tolèrent en général moins bien les effets indésirables des médicaments.