Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Kystes hépatiques

Par Steven K. Herrine, MD, Thomas Jefferson University;Sidney Kimmel Medical College

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Les kystes isolés sont généralement détectés, de façon incidente, lors d'une échographie ou d'une TDM abdominale. Ces kystes sont habituellement asymptomatiques et n'ont pas de signification clinique. La polykystose hépatique, une maladie rare, est souvent associée à une polykystose rénale ( Polykystose rénale autosomique dominante) et peut toucher d'autres organes. Elle provoque une hépatomégalie évolutive nodulaire (parfois massive) chez l'adulte. Néanmoins, la fonction hépatocellulaire est remarquablement conservée et le développement d'une hypertension portale est rare.

Les autres kystes hépatiques comprennent:

  • Les kystes hydatiques (échinococcoses) ( Échinococcose (hydatidose))

  • La maladie de Caroli: cette affection autosomique récessive rare est caractérisée par une dilatation kystique segmentaire des canaux biliaires intrahépatiques; elle devient souvent symptomatique à l'âge adulte, entraînant la formation de calculs, une cholangite et parfois un cholangiocarcinome.

  • Cystadénome: ce trouble rare provoque parfois une douleur ou une anorexie et se manifeste à l'échographie; le traitement repose sur la résection du kyste.

  • Cystadénocarcinome: cette maladie rare est probablement secondaire à la transformation maligne d'un cystadénome et est souvent multilobulaire; le traitement est la résection hépatique.

  • Autres tumeurs kystiques vraies: ces tumeurs sont rares.