Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Douleur biliaire alithiasique

Par Ali A. Siddiqui, MD, Thomas Jefferson University Hospital

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Une douleur biliaire alithiasique est une colique hépatique sans lithiase biliaire due à des troubles anatomiques ou fonctionnels; elle est parfois traitée par cholécystectomie laparoscopique.

Une colique hépatique peut survenir en l'absence de lithiase, en particulier chez la femme jeune. Les douleurs biliaires alithiasiques représentent jusqu'à 15% des cholécystectomies laparoscopiques. Les causes fréquentes de ces douleurs biliaires sont:

  • La microlithiase vésiculaire, non détectée à l'échographie abdominale standard

  • Une vidange vésiculaire anormale

  • Un tractus biliaire trop sensible

  • Un dysfonctionnement du sphincter d'Oddi

  • Une hypersensibilité de la partie adjacente du duodénum

  • Peut-être des calculs biliaires qui ont spontanément migré

Certains patients peuvent finalement développer d'autres troubles fonctionnels gastro-intestinaux.

Diagnostic

  • Non clair

  • Habituellement, l'échographie et parfois choléscintigraphie et/ou la CPRE (cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique)

La meilleure procédure diagnostique reste encore à définir.

Une douleur biliaire alithiasique est évoquée si une colique hépatique s'accompagne d'une imagerie qui ne met pas en évidence de lithiase. L'imagerie doit comprendre une échographie et, dans certains cas, une échographie endoscopique (pour de petits calculs < 1 cm).

Des examens biologiques anormaux peuvent être en faveur d'une anomalie du tractus biliaire (p. ex., phosphatases alcalines, bilirubine, ALAT ou ASAT élevées) ou du pancréas (p. ex., lipase élevée) lors d'un épisode de douleur aiguë. La choléscintigraphie avec perfusion de cholécystokinine apprécie la vidange de la vésicule biliaire (fraction d'éjection); des médicaments susceptibles d'interférer (tels les inhibiteurs calciques, les opiacés et les anticholinergiques) ne doivent pas être utilisés. La CPRE (cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique) avec manométrie biliaire peut détecter un dysfonctionnement du sphincter d'Oddi.

Traitement

  • Peu clair mais parfois cholécystectomie laparoscopique

La cholécystectomie laparoscopique traite les troubles dus à la microlithiase mais pas les dyskinésies de la vésicule biliaire. Le rôle de la cholécystectomie laparoscopique ou sphinctérotomie endoscopique reste problématique. De la même manière, les traitements médicamenteux n'ont pas prouvé leur efficacité.