Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Sténose rachidienne lombaire

Par Sally Pullman-Mooar, MD, University of Pennsylvania;Philadelphia VA Medical Center

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

La sténose rachidienne lombaire est un rétrécissement du canal, qui produit une pression sur la moelle ou les racines nerveuses sciatiques avant leur sortie par les trous de conjugaison. Elle provoque des douleurs dorsales positionnelles, des signes de compression de racine nerveuse et des douleurs du membre inférieur, pendant la marche ou le port d'un poids.

La sténose canalaire peut être congénitale ou acquise. Elle peut atteindre la région cervicale ou le rachis lombaire. La sténose rachidienne lombaire acquise est une cause fréquente des sciatiques chez le patient d'âge moyen ou âgé. Les causes les plus fréquentes de sténose rachidienne lombaire sont des troubles dégénératifs, tels que la discarthrose, la spondylose, le spondylolisthésis avec compression de la queue-de-cheval. D'autres causes sont la maladie osseuse de Paget, la polyarthrite rhumatoïde et la spondylarthrite ankylosante.

Symptomatologie

La douleur survient dans les fesses, cuisses ou les jambes lors de la marche, en courant, montant des escaliers ou même debout. La douleur n'est pas soulagée par la station debout immobile, mais par la flexion du dos ou la station assise (bien que les paresthésies puissent persister). La montée des côtes est moins douloureuse que la descente car le dos est légèrement fléchi. Les patients peuvent présenter des douleurs, des paresthésies, une faiblesse musculaire et des réflexes diminués dans le territoire radiculaire atteint. Rarement, une compression de la moelle épinière peut provoquer un syndrome de la queue-de-cheval ( Symptomatologie).

Diagnostic

  • Bilan clinique

  • Parfois, IRM et/ou examens électriques

Une sténose spinale est suspectée devant des symptômes caractéristiques. Les tests diagnostiques sont les mêmes que pour une sciatique ( Sciatique : Diagnostic). Les symptômes du mollet peuvent simuler ceux d'une claudication intermittente. La claudication se différencie par une disparition par le repos (pas par le changement de position), une atrophie cutanée, des anomalies du pouls, un remplissage capillaire et des tests vasculaires.

Traitement

  • Repos au lit (de courte durée), et antalgiques pour soulager la douleur neuropathique

  • Chirurgie pour les cas graves

Les traitements conservateurs et les indications de la chirurgie sont similaires à ceux pour la sciatique. Le traitement chirurgical d'une sténose canalaire avancée consiste en la levée de la compression de la racine nerveuse dans le canal vertébral et dans le foramen, ce qui requiert parfois une laminectomie à 2 ou 3 niveaux et des foraminotomies.

La stabilité rachidienne doit être préservée. L'arthrodèse vertébrale peut être indiquée en cas d'instabilité ou de modifications arthrosiques importantes, bien localisées à 1 ou 2 espaces intervertébraux.

Ressources dans cet article