Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Maladie de Kienböck

Par David R. Steinberg, MD, University of Pennsylvania Perelman School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La maladie de Kienböck est une nécrose avasculaire de l'os semi-lunaire.

La maladie de Kienböck survient le plus souvent dans la main dominante d'hommes âgés de 20 à 45 ans, habituellement des travailleurs manuels lourds. Globalement, la maladie de Kienböck est relativement rare. C'est une pathologie de cause inconnue. Le semi-lunaire peut finalement s'effondrer et entraîner une rotation fixée du scaphoïde avec la dégénérescence des articulations du carpe.

Symptomatologie

Les symptômes débutent généralement par l’apparition insidieuse d’une douleur au poignet, localisée à la région du semi-lunaire carpien; les patients n’ont aucun souvenir d'un traumatisme. La maladie de Kienböck est bilatérale dans 10% des cas. Il existe une sensibilité localisée de l'os semi-lunaire, le plus souvent sur le poignet dorsal.

Diagnostic

  • Imagerie

L’IRM et la TDM sont les plus sensibles; les rx sans préparation montrent des anomalies, débutant habituellement par une sclérose du semi-lunaire, puis par l’évolution kystique, la fragmentation et le collapsus.

Traitement

  • Procédures chirurgicales

Le traitement vise à soulager la pression sur le semi-lunaire en raccourcissant chirurgicalement le radius ou en allongeant le cubitus. D'autres thérapies tentent de revasculariser le semi-lunaire (p. ex., en réimplantant un vaisseau sanguin ou par une greffe osseuse vascularisée pédiculée). Des procédures de sauvetage (p. ex., la carpectomie de la première rangée ou l'arthrodèse intracarpienne) permettent de préserver certaines fonctions du poignet si les articulations du carpe sont arthrosiques. L'arthrodèse totale du poignet peut être pratiquée en dernier recours pour soulager les douleurs. Les traitements non chirurgicaux ne sont pas efficaces.

Ressources dans cet article