Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Revue générale des spondylarthropathies séronégatives

(Spondyloarthrites séronégatives)

Par Roy D. Altman, MD, University of California, Los Angeles

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Les spondylarthropathies séronégatives partagent certaines caractéristiques cliniques (p. ex., douleur lombaire, uvéite, symptômes gastro-intestinaux éruptions cutanées). Certaines sont fortement associées à l'allèle HLA-B27. Les ressemblances cliniques et génétiques suggèrent qu'elles partagent également des causes ou des mécanismes physiopathologiques similaires. Le facteur rhumatoïde est habituellement négatif dans les spondylarthropathies (et sont donc appelées spondylarthropathies séronégatives). Elles comprennent la spondylarthrite ankylosante (Spondylarthrite ankylosante), les arthrites réactionnelles (Arthrites réactionnelles), le rhumatisme psoriasique (Rhumatisme psoriasique), et d'autres affections.

Une spondylarthropathie peut se développer en association avec les troubles gastro-intestinaux (parfois appelée arthrite entéropathique) telle qu'une maladie intestinale inflammatoire, un bypass intestinal ou une maladie de Whipple.

La spondylarthropathie, à début juvénile, est une spondylarthropathie asymétrique, principalement des membres inférieurs, qui débute le plus souvent chez le garçon âgé de 7 à 16 ans.

Une spondylarthropathie peut également survenir chez des patients qui ne présentent pas les caractéristiques d'autres spondylarthropathies spécifiques (spondylarthropathie indifférenciée). Le traitement de l'arthrite de ces autres spondylarthropathies est similaire à celui de l'arthrite réactive ( Arthrites réactionnelles).