Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Compression du nerf plantaire médial et latéral

Par Kendrick Alan Whitney, DPM, Associate Professor, Department of Biomechanics, Temple University School of Podiatric Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le syndrome canalaire du nerf plantaire médial et latéral résulte de la compression de la branche médiale et/ou latérale du nerf tibial postérieur à la partie interne du talon et à l'arche proximale. Le diagnostic est clinique. Le traitement comprend les orthèses et l'immobilisation.

Les symptômes de compression du nerf plantaire médial ou latéral comprennent des douleurs quasi constantes indépendantes de la mise en charge, ce qui permet de différencier la compression médiale et latérale du nerf plantaire de la fasciite plantaire. La douleur est souvent chronique, elle ne peut pas être traitée, et elle est aggravée par les activités qui comportent des impacts importants comme la course. Cependant, setenir debout est souvent difficile. Des brûlures, un engourdissement et les paresthésies sont habituellement absents.

Diagnostic

  • Bilan clinique

La compression du nerf plantaire médial et latéral peut être confondue avec la fasciite plantaire et la douleur de l'épine calcanéenne ainsi que le syndrome du canal tarsien. Les signes suivants caractérisent la compression nerveuse plantaire:

  • Les autres signes du syndrome du canal tarsien (p. ex., le signe de Tinel) sont absents.

  • Les symptômes peuvent être reproduits par la palpation sur la partie proximale de l'abducteur de l'hallux et/ou l'origine de l'aponévrose plantaire sur la tubérosité interne (médiale) du calcanéum.

  • En cas de compression du nerf médial, la douleur de l'arc médial proximal est située sous l'os naviculaire, parfois avec une douleur qui irradie vers les orteils médiaux.

  • En cas de compression latérale du nerf plantaire, la douleur est située sur le talon plantaire médial et le muscle abducteur du gros orteil.

Traitement

  • Le traitement comprend les orthèses, l'immobilisation et la kinésithérapie

L'immobilisation et les orthèses de pied évitant les mouvements et les contraintes sont utiles de même que la kinésithérapie et la cryothérapie. Si ces traitements sont inefficaces, l'injection d'un agent sclérosant qui contient de l'alcool ou la décompression chirurgicale minutieuse du nerf peut soulager la douleur.

Ressources dans cet article