Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Enthésopathie du tendon d'Achille

Par Kendrick Alan Whitney, DPM, Associate Professor, Department of Biomechanics, Temple University School of Podiatric Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'enthésopathie du tendon d'Achille se manifeste par une douleur à l'insertion du tendon d'Achille sur la partie postérosupérieure du calcanéum. Le diagnostic est clinique. Les traitement repose sur des étirements, des attelles et un rehaussement du talon.

La cause d'enthésopathie du tendon d'Achille est la traction chronique du tendon d'Achille sur le calcanéum. La tension excessive ou le raccourcissement des muscles du mollet (résultant de la sédentarité et de l'obésité) et le surmenage sportif sont en cause. Mais une spondylarthropathie peut aussi être cause d'enthésopathie.

Une douleur située à la partie postérieure du talon, en dessous du contrefort de la chaussure, pendant la marche est assez caractéristique. La douleur à la palpation du tendon à son insertion chez un patient présentant ces symptômes établit le diagnostic. La dorsiflexion manuelle de la cheville pendant la palpation aggrave habituellement la douleur. Une enthésopathie récidivante, surtout si elle est multifocale, doit faire rechercher (par l'interrogatoire et l'examen) une spondylarthropathie.

Traitement

  • Étirements, attelles, et rehaussement du talon

La kinésithérapie est essentielle en cas de programmes d'exercices à faire au domicile visant à étirer les muscles du mollet lesquels doivent être effectués à raison de séances d'environ 10 min, 2 à 3 fois/jour. Le patient peut exercer une pression vers l'arrière pour étirer les muscles de son mollet en s'appuyant sur un mur, face à ce dernier, les bras tendus, les genoux en extension et les pieds en flexion dorsale sous l'effet du poids du patient. Pour minimiser la contrainte du poids du corps sur le tendon d'Achille, le patient doit mobiliser activement le pied et la cheville sur toute leur amplitude de mouvement pendant environ 1 min lors du lever après les périodes de repos prolongées. Des attelles nocturnes peuvent également être prescrites pour réaliser un étirement passif pendant le sommeil et éviter les rétractions.

Des talonnettes rehaussant les talons doivent être utilisées temporairement pour diminuer la contrainte du poids et soulager la douleur. Même si la douleur n'implique qu'un talon, des élévations sur les deux talons doivent être effectuées bilatéralement pour éviter les troubles de la marche et des douleurs secondaires possibles (compensatoires) de la hanche ou des lombalgies.

Ressources dans cet article