Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Maladie de Freiberg

(Maladie de Freiberg; infraction de Freiberg)

Par Kendrick Alan Whitney, DPM, Associate Professor, Department of Biomechanics, Temple University School of Podiatric Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La maladie de Freiberg est la nécrose de la tête du métatarse. La douleur est plus prononcée lors du port de poids. Le diagnostic est confirmé par la rx. Le traitement comprend des injections de corticostéroïdes, l'immobilisation, et des orthèses.

Os du pied.

La maladie de Freiberg est une cause fréquente de métatarsalgie. La maladie de Freiberg est causée par des microtraumatismes de la métaphyse et de la plaque de croissance. La nécrose aplatit la tête du métatarse. La 2e tête métatarsienne est la plus souvent touchée. La maladie de Freiberg est considérée plus fréquente chez la femme pubère et en cas de 1er métatarsien court ou de 2e métatarsien long, ce qui augmente les contraintes sur la tête et l'articulation du 2e métatarsien. L'articulation métatarsienne tend à s'effondrer, et les activités qui stressent de manière répétitive cette articulation, comme la danse, le jogging ou la course, peut accélérer ce processus.

Symptomatologie

La douleur est principalement ressentie dans l’avant-pied en charge à la tête du 2e métatarsien, en particulier lors des impulsions ou du port de chaussures à talons hauts. L'articulation métatarsophalangienne peut également être tuméfiée et être le siège d'une limitation douloureuse des mouvements passifs.

Diagnostic

  • Rx

Le diagnostic de maladie de Freiberg est confirmé par la rx. Typiquement, la tête du 2e métatarsien est élargie et aplatie, et l’articulation métatarsienne apparaît irrégulière, avec une sclérose osseuse.

Traitement

  • Immobilisation et mise en décharge à la phase aiguë, puis modification du chaussage

Les injections de corticostéroïdes et l'immobilisation permettent d'atténuer les poussées très douloureuses. La prise en charge à long terme de la maladie de Freiberg peut nécessiter des orthèses avec barre d’appui métatarsienne et des chaussures à petits talons, éventuellement avec des modifications de type "semelles à bascule" afin de réduire les contraintes sur la 2e tête et articulation métatarsiennes. Rarement, l'exérèse chirurgicale de la tête métatarsienne peut être nécessaire pour soulager la douleur récalcitrante.

Ressources dans cet article