Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Oignon

Par Kendrick Alan Whitney, DPM, Associate Professor, Department of Biomechanics, Temple University School of Podiatric Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'oignon est la proéminence située en regard de la partie interne de la tête du 1er métatarsien. La cause en est souvent la position aberrante du 1er métatarsien ou de l'hallux, telle que l'angulation latérale du premier orteil (hallux valgus). L'arthrose secondaire et la formation d'une exostose sont fréquentes. Les symptômes peuvent comprendre une douleur, une rougeur, une bursite interne au niveau de l'articulation et une synovite. Le diagnostic est habituellement clinique. Le traitement comprend habituellement une chaussure à large extrémité antérieure, des renforts protecteurs et des orthèses. Dans la bursite ou la synovite, une injection de corticostéroïde peut être utile.

Les facteurs favorisants sont une pronation excessive, le port de chaussures étroites et pointues et parfois des traumatismes. Le mauvais alignement articulaire favorise l'arthrose avec érosion du cartilage et formation d'exostose, réduisant les mouvements de la 1ère articulation métatarsophalangienne (hallux limitus) ou les supprimant (hallux rigidus). Dans les stades tardifs, la synovite survient, provoquant une tuméfaction de l'articulation. En réaction à la pression de chaussures serrées, une bourse séreuse peut se développer à la partie interne du relief de l'articulation, qui peut devenir douloureuse, tuméfiée et inflammée ( Oignon.).

Oignon.

Un oignon est souvent provoqué par les hallux valgus. Une bourse peut résulter de la pression provoquée par les chaussures étroites.

Symptomatologie

Le symptôme initial de l'oignon peut être une douleur sur la proéminence articulaire lors du port de certaines chaussures. La capsule articulaire peut être douloureuse à tout stade. Plus tard, les symptômes peuvent comprendre un gonflement douloureux, chaud, rouge, kystique, mobile, fluctuant, localisé médialement (bursite), puis une tuméfaction et une inflammation discrète touchant la totalité de l'articulation (synovite arthrosique), qui est plus circonférentielle. En cas d'hallux limitus ou rigidus, on observe une diminution de la mobilité passive de l'articulation, une sensibilité de sa partie dorsale externe et une augmentation de la dorsiflexion de la phalange distale.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Les signes cliniques sont habituellement spécifiques. La tuméfaction aiguë circonférentielle avec douleur intense, chaleur et érythème fait évoquer une arthrite goutteuse ou septique, ce qui parfois motive l'examen du liquide synovial. Si de multiples articulations sont atteintes, il faut envisager la goutte ou une autre maladie rhumatismale généralisée.

Si le diagnostic clinique de synovite arthrosique n'est pas certain, des rx sont demandées. Les signes évocateurs comprennent un rétrécissement de l'interligne articulaire et l'apparition d'ostéophytes touchant la tête du métatarsien et parfois la base de la phalange proximale. Des érosions périarticulaires (signe de Martel) sur à l'imagerie suggèrent la goutte.

Traitement

  • Chaussures assez larges, coussinets protégeant l'oignon, orthèses ou une association de ces moyens

  • Traitement des complications

Une gêne légère peut diminuer avec le port d'une chaussure à un bout large un matériau élastique. Sinon, des protections de durillon achetables dans la plupart des pharmacies peuvent protéger la région douloureuse. Les orthèses ont pour objectif de redistribuer les pressions et de soulager les articulations douloureuses. En cas d'échec du traitement conservateur, il faut envisager une chirurgie correctrice qui vise à corriger les alignements anormaux osseux tout en restaurant la mobilité articulaire. Si le patient refuse de porter des chaussures grandes et plus larges pour accueillir l'oignon parce qu'ils sont peu esthétiques, la chirurgie peut être envisagée; cependant, les patients doivent être informés que des orthèses doivent être portées après la chirurgie pour réduire le risque de récidive.

En cas de bursite, une ponction et une injection de corticostéroïde sont indiquées.

En cas desynovite arthrosique, les AINS po ou l'injection intra-articulaire d'un mélange corticostéroïde/anesthésique atténuent la symptomatologie.

En ce qui concernel'hallux limitus ou l'hallux rigidus, le traitement vise à préserver la mobilité articulaire par des exercices d'élongation passive et peut parfois faire appel à l'injection d'un anesthésique local pour soulager le spasme musculaire. Parfois la libération chirurgicale des rétractions est nécessaire.

Points clés

  • Une torsion excessive en supination des chevilles, porter des chaussures serrées et à bout pointu, et parfois un traumatisme augmentent le risque de proéminences des premières articulations médiales du métatarse (oignons).

  • Les symptômes peuvent comprendre une douleur, un gonflement kystique ou synovial, et une limitation de la mobilité articulaire passive.

  • Utiliser les signes cliniques pour confirmer le diagnostic.

  • Traiter initialement par des chaussures larges ou expansibles, des coussinets protégeant l'oignon, des orthèses ou une association de ces moyens.

Ressources dans cet article