Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Autres lésions osseuses

Par Michael J. Joyce, MD, Case Western Reserve University ;Cleveland Clinic

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Beaucoup de troubles non néoplasiques de l'os peuvent, cliniquement ou radiologiquement, faire évoquer à tort une tumeur osseuse solitaire.

Kyste osseux solitaire

Les kystes osseux solitaires simples surviennent dans les os longs et se situent chez l'enfant du côté distal de la plaque épiphysaire. Le kyste provoque l'amincissement de la corticale et prédispose à une fracture pathologique donnant une image de boucle, ce qui généralement fait reconnaître le kyste. Les rx font habituellement le diagnostic. Les kystes osseux solitaires simples apparaissent généralement comme des lésions à bords précis, sans sclérose réactionnelle ni expansion corticale. Les kystes < 5 cm peuvent guérir et peuvent disparaître à mesure que la fracture guérit. Les kystes > 5 cm, en particulier chez l’enfant, peuvent nécessiter l’excision ou le curetage suivi de greffe osseuse; cependant, beaucoup répondent à des injections de corticostéroïdes, de matrice osseuse déminéralisée, ou de substituts osseux synthétiques. La réponse peut être variable et peut nécessiter la répétition des injections. Quel que soit le traitement, les kystes persistent chez environ 10 à 15% des patients.

Dysplasie fibreuse

La dysplasie fibreuse des os est le fruit d'un développement anormal pendant l'enfance. Elle peut affecter un ou plusieurs os. Une pigmentation cutanée et des anomalies endocriniennes peuvent être présentes (syndrome d'Albright). Les lésions osseuses anormales de la dysplasie fibreuse cessent habituellement de se développer à la puberté. Elles sont rarement l'objet d'une dégénérescence maligne. À la rx, les lésions peuvent apparaître kystiques et peuvent être extensives et déformantes. Sur l'imagerie, les lésions ont un aspect classique en verre dépoli. La calcitonine peut soulager les douleurs. Les déformations progressives, les fractures qui ne consolident pas avec l'immobilisation ou des douleurs rebelles peuvent être efficacement traitées chirurgicalement.

Kyste osseux anévrismal

Un kyste osseux anévrismal est une lésion expansive idiopathique qui se développe habituellement avant l'âge de 25 ans. Cette lésion kystique survient habituellement dans la région métaphysaire des os longs, mais presque tous les os peuvent être touchés. Elle a tendance à se développer lentement. Une coque d'os périosté nouveau se forme autour de la lésion expansive et elle élargit souvent l'os d'origine. La douleur et la tuméfaction sont fréquentes. La lésion peut être présente pendant quelques semaines à un an avant le diagnostic. L'aspect rx est souvent caractéristique: la zone raréfiée est généralement bien circonscrite et excentrique; le périoste s’hypertrophie, s’étendant dans les tissus mous, et peut être entouré par un tissu osseux néoformé. L'IRM montre typiquement des niveaux liquidiens (séparant des liquides de densités différentes). Sur l'imagerie, certaines lésions ressemblant à un kyste osseux anévrismal peuvent apparaître plus inquiétantes, avec des caractéristiques similaires à un ostéosarcome, et doivent donc éveiller la suspicion d'un ostéosarcome télangiectasique.

L’ablation chirurgicale complète de la lésion est le traitement le plus efficace; la régression après exérèse incomplète se produit parfois. La radiothérapie doit être évitée autant que possible, car un sarcome peut se développer à l'occasion. Cependant, la radiothérapie peut être le traitement de choix pour les lésions vertébrales complètement inaccessibles à la chirurgie qui compriment la moelle épinière.