Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Méningites récidivantes

Par John E. Greenlee, MD, Professor and Executive Vice Chair, Department of Neurology, University of Utah School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

La méningite récurrente est habituellement causée par des bactéries, des virus ou des pathologies non infectieuses.

Méningite virale récidivante

La méningite virale récurrente est le plus souvent due à

  • Virus herpes simplex de type 2 (HSV-2; appelée méningite de Mollaret)

En général, lorsque HSV-2 est en cause, les patients ont ≥ 3 épisodes de fièvre, de raideur de la nuque, et le LCR présente une pléiocytose lymphocytaire; chaque épisode dure de 2 à 5 jours, puis disparaît spontanément. Les patients peuvent également avoir d'autres déficits neurologiques (p. ex., des troubles de la conscience, des convulsions, des paralysies des nerfs crâniens).

La cause est traitée si possible. La méningite de Mollaret est traitée par l'acyclovir. La plupart des patients guérissent complètement.

Méningite bactérienne aiguë récidivante

Les méningites bactériennes aiguës peuvent réapparaître si elle sont dues à un défaut congénital ou acquis de la base du crâne ou de la colonne vertébrale et que ce défaut n'est pas corrigé. Si la cause est une blessure, la méningite peut ne se développer que plusieurs années plus tard.

En cas de méningite bactérienne récurrente, il faut vérifier soigneusement de tels défauts. La TDM à haute résolution peut généralement montrer des défauts dans le crâne. Il convient de vérifier le bas du dos à la recherche d'une fossette ou d'une touffe de cheveux, qui peut indiquer un défaut de la colonne vertébrale (p. ex., un spina bifida).

Rarement, la méningite bactérienne récurrente (généralement due à Streptococcus pneumoniae ou Neisseria meningitidis) résulte d'un déficit du système du complément. Le traitement est le même que celui qui est utilisé chez les patients atteints d'un déficit du système du complément. La vaccination contre S. pneumoniae et N. meningitidis (répétée tous les 3 ans) peut réduire la probabilité d'infection.

Autres méningites récidivantes

Une méningite aiguë secondaire aux AINS ou à d'autres médicaments peut réapparaître lorsque le médicament causal est à nouveau utilisé.