Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Infarctus de la moelle épinière

(Myélopathie ischémique)

Par Michael Rubin, MDCM, Professor of Clinical Neurology;Attending Neurologist and Director, Neuromuscular Service and EMG Laboratory, Weill Cornell Medical College;New York Presbyterian Hospital-Cornell Medical Center

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'infarctus de la moelle épinière est dû habituellement à une ischémie dont l'origine concerne une artère extravertébrale. Les symptômes comprennent des douleurs dorsales brutales et intenses, immédiatement suivies d'un déficit bilatéral flasque des membres et d'une perte de sensibilité qui évoluent rapidement, en particulier pour la douleur et la température. Le diagnostic repose sur l'IRM. Le traitement est généralement symptomatique.

La vascularisation principale pour le tiers dorsal de la moelle épinière est assurée par les artères spinales dorsales; et pour les 2/3 antérieurs, par l'artère spinale ventrale. L'artère spinale ventrale n'a qu'un petit nombre d'artères afférentes dans la région cervicale supérieure et une grande artère nourricière (l'artère d'Adamkiewicz) dans la région thoracique inférieure. Les artères nourricières proviennent de l'aorte.

Comme la circulation collatérale pour l'artère spinale ventrale est éparse en plusieurs endroits, certains segments médullaires (p. ex., du 2e au 4e segments thoraciques) sont particulièrement sensibles à l’ischémie. Une lésion d'une artère extravertébrale nourricière ou sur l'aorte (p. ex., due à l'athérosclérose, une dissection, un clampage per-opératoire) provoque un infarctus plus fréquemment que ne le font des troubles intrinsèques des artères spinales. La thrombose est une cause peu fréquente, et la polyartérite noueuse est une cause rare.

Symptomatologie

La douleur dorsale soudaine avec une irradiation en hémiceinture est suivie, quelques minutes plus tard, par un déficit moteur segmentaire bilatéral flasque et une perte de la sensibilité. La sensibilité thermoalgique est altérée de façon non proportionnelle. L'artère spinale ventrale est typiquement touchée, provoquant le syndrome du cordon ventral ( Syndromes médullaires). Le sens de position, la sensibilité vibratoire, le tact fin, véhiculés dans les cordons dorsaux, sont relativement épargnés. Si l'infarctus est petit et affecte principalement le parenchyme le plus éloigné de l'artère obstruée (donc au centre de la moelle), un syndrome centromédullaire est également possible. Les déficits neurologiques peuvent régresser partiellement après les premiers jours.

Diagnostic

  • IRM

L'infarctus est suspecté lorsque des douleurs dorsales intenses et des déficits neurologiques caractéristiques surviennent brusquement.

Le diagnostic d'infarctus médullaire est établi par l'IRM. La myélite transverse aiguë, la compression médullaire et les affections démyélinisantes peuvent provoquer des tableaux semblables, mais sont habituellement plus progressives et sont éliminées par l'IRM et l'analyse du LCR.

Traitement

  • Soins de support

Parfois, la cause de l'infarctus (p. ex., dissection aortique, polyartérite noueuse) peut être traitée, mais souvent le seul traitement possible est un traitement de support.