Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Syndrome du tremblement/ataxie associé au X fragile (FXTAS)

Par Hector A. Gonzalez-Usigli, MD, Instituto Mexicano del Seguro Social, Guadalajara ; Alberto Espay, MD, University of Cincinnati

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Le syndrome du tremblement/ataxie associé au X fragile (FXTAS) est génétique et touche principalement les hommes et provoque un tremblement, une ataxie et une démence.

Le syndrome tremblement/ataxie associé à l'X fragile (FXTAS) touche environ 1/3000 hommes de > 50 ans. Une prémutation (50 à 200 répétitions CGG) se produit dans le gène fragile X mental retardation (FMR1) situé sur le chromosome X. Le syndrome de l'X fragile, la forme la plus fréquente de déficience intellectuelle chez l'homme, se développe lorsque la mutation est complète (> 200 répétitions). Les sujets qui ont la prémutation sont considérés porteurs. Les filles (mais pas les garçons) des hommes porteurs d'une prémutation héritent de la prémutation. Ces filles (petits-enfants des hommes porteurs de la prémutation FXTAS) ont 50% de probabilité d’hériter de la prémutation, qui peut progresser vers une mutation complète lorsqu’elle est transmise de la mère à l’enfant (et ainsi causer le syndrome de l’X fragile). Le syndrome tremblement/ataxie associé à l'X fragile (FXTAS) se développe chez environ 30% des hommes porteurs de la prémutation et chez < 5% des femmes porteuses de la prémutation. Le risque de développer un syndrome tremblement/ataxie associé à l'X fragile (FXTAS) augmente avec l'âge.

Symptomatologie

Les symptômes sont repérables au début de l’âge adulte. Plus il existe de répétitions CGG, plus les symptômes sont sévères et plus le début est précoce.

Le tremblement, souvent diagnostiqué à tort comme tremblement essentiel, est un symptôme précoce fréquent. Les patients développent une ataxie (qui s'aggrave progressivement), puis un parkinsonisme, et finalement une démence.

Pièges à éviter

  • Évoquer un syndrome de tremblement/ataxie associé à l'X fragile (FXTAS) chez les patients chez lesquels a été diagnostiqué un tremblement essentiel si une ataxie ou des signes de maladie de Parkinson se développent.

La démence débute par une perte de la mémoire à court terme, une bradypsychie et des troubles dysexécutifs. Une dépression, une anxiété, une irritabilité, une agressivité et une labilité de l'humeur peuvent apparaître.

La neuropathie périphérique est souvent présente, causant une perte de sensation et de réflexes au niveau des pieds. Une dysautonomie (p. ex., hypotension orthostatique) peut survenir. Aux stades avancés, le contrôle des sphincters peut être perdu. L'espérance de vie après le développement des symptômes moteurs est de 5 à 25 ans.

Chez la femme porteuse de la prémutation, les symptômes sont habituellement moins sévères, probablement parce que la présence d'un autre chromosome X est protectrice. Ces femmes ont un risque accru de ménopause précoce, d'infertilité et de dysfonctionnement ovarien.

Diagnostic

  • Tests génétiques

Si un syndrome tremblement/ataxie associé à l'X fragile (FXTAS) est suspecté, les patients doivent être interrogés pour savoir si l'un de leurs petits-enfants présente un déficit intellectuel et si leurs filles ont eu une ménopause précoce ou une infertilité. En outre, les grands-parents de patients qui présentent un syndrome de l'X fragile doivent être interrogés pour savoir s'ils présentent des symptômes suggérant un syndrome de tremblement/ataxie associé à l'X fragile (FXTAS); dans ce cas, un conseil génétique est recommandé pour leurs enfants et/ou petits-enfants, sauf dans le cas de patients dont on sait qu'ils ont un syndrome du X fragile.

Une IRM est effectuée; elle peut identifier le signal caractéristique augmenté dans les pédoncules cérébelleux moyens. Le diagnostic est confirmé par les tests génétiques.

Traitement

Les tremblements peuvent souvent être soulagés par la primidone, le propranolol et/ou les médicaments antiparkinsoniens ( Maladie de Parkinson : Traitement).

Ressources dans cet article