Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Spasme de l'hémiface

Par Michael Rubin, MDCM, Professor of Clinical Neurology;Attending Neurologist and Director, Neuromuscular Service and EMG Laboratory, Weill Cornell Medical College;New York Presbyterian Hospital-Cornell Medical Center

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le spasme de l’hémiface correspond à des contractions unilatérales non douloureuses des muscles faciaux causées par une atteinte du 7e nerf crânien (nerf facial) et/ou de son noyau moteur.

Le spasme de l'hémiface est habituellement la conséquence d'une compression du nerf par une artère pulsatile, similaire à la névralgie du trijumeau.

Les contractions unilatérales involontaires et indolores des muscles du visage commencent généralement au niveau de la paupière, puis s'étendent à la joue et à la bouche. Des contractions peuvent être intermittentes au début, mais peuvent devenir presque continues.

Le vaisseau sanguin pulsatile est souvent visible à l'IRM, mais au final le diagnostic de l'hémispasme facial est clinique. Des crises d'épilepsie motrice partielle, un blépharospasme et des tics peuvent donner des symptômes similaires et doivent être évoqués de principe.

Le traitement le plus efficace du spasme de l'hémiface est

  • Injection de toxine botulique (de type A ou type B)

Les traitements de la névralgie du trijumeau (p. ex., anticonvulsivants, baclofène, amitriptyline, la chirurgie) peuvent également être utilisés.