Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Déficit et intoxication par le sélenium

Par Larry E. Johnson, MD, PhD, University of Arkansas for Medical Sciences;Central Arkansas Veterans Healthcare System

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le sélénium (Se) est un composant de la glutathion péroxydase, une enzyme qui métabolise les hydropéroxydes formés à partir des acides gras insaturés. Le sélénium est également un constituant des enzymes qui déiodisent les hormones thyroïdiennes. Le sélénium agit en général comme un antioxydant lorsqu'il est associé à la vitamine E. Quelques études épidémiologiques associent des taux faibles de sélénium à un risque de cancer. Les taux plasmatiques varient de 8 à 25 mcg/dL, selon l'apport en sélénium.

Le diagnostic de carence est généralement clinique; parfois la glutathion peroxydase sanguine est mesurée.

Carence en sélénium

La carence en sélénium est rare, même en Nouvelle-Zélande et en Finlande, où l'apport de sélénium est de 30 à 50 mcg/j, à comparer aux 100 à 250 mcg/j aux USA et au Canada.

Dans certaines régions de Chine, où l'apport moyen varie de 10 à 15 mcg/j, la carence en sélénium prédispose les patients à la maladie de Keshan, une cardiomyopathie endémique virale qui touche principalement les enfants et les femmes jeunes. Cette cardiomyopathie peut être prévenue, mais non traitée par des apports supplémentaires de sélénite de Na 50 mcg/j po.

Des patients alimentés par nutrition parentérale totale pendant de longues périodes ont développé une carence en sélénium associée à des douleurs musculaires qui ont répondu à l'administration d'une préparation à base de sélénium et de méthionine.

En Russie et en Chine sibériennes, les enfants qui grandissent avec une carence en sélénium peuvent développer une ostéoarthropathie chronique (maladie de Kashin-Beck).

Associée à une carence en iode, une carence en sélénium peut contribuer à l'apparition d'un goitre et d'une hypothyroïdie.

Le diagnostic du déficit en sélenium est clinique ou parfois par la mesure de l'activité glutathion peroxydase ou du sélénium plasmatique, mais aucun de ces tests n'est facilement disponible.

Le traitement du déficit en sélénium repose sur le sélénite de Na 100 mcg/j po.

Intoxication par le sélénium

À des posologies élevées (> 900 mcg/j), le sélénium peut entraîner une intoxication.

Les manifestations comprennent une perte des cheveux, des ongles anormaux, une dermatite, une neuropathie périphérique, des nausées, une diarrhée, une fatigue, une irritabilité et une haleine à l'odeur d'ail.

Les niveaux plasmatiques toxiques du sélénium ne sont pas bien définis.