Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Revue générale des minéraux

Par Larry E. Johnson, MD, PhD, University of Arkansas for Medical Sciences;Central Arkansas Veterans Healthcare System

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Six macrominéraux sont nécessaires en quantité de l'ordre du gramme.

  • Quatre cations: Na, K, Ca, et Mg

  • Deux anions d'accompagnement: Cl et P

Les besoins quotidiens varient entre 0,3 et 2,0 g. Les fonctions de l'os, des muscles, du cœur et du cerveau dépendent de ces minéraux.

Neuf minéraux à l'état de trace (microminéraux) sont nécessaires en quantités infimes:

  • Chrome

  • Cuivre

  • Iode

  • Fer

  • Fluor

  • Manganèse

  • Molybdène

  • Sélénium

  • Zinc

Des directives diététiquespour les oligo-éléments ont été déterminés. Tous les oligo-éléments minéraux présents normalement à l'état de trace sont toxiques à des taux élevés; certains minéraux (l'arsenic, le nickel et le chrome) peuvent être cancérigènes.

Les carences en minéraux (à l'exception des carences en fer, zinc et iode) sont rarement spontanées chez l'adulte dont l'alimentation est équilibrée; les nourrissons sont plus vulnérables parce que leur croissance est rapide et les apports sont variables. Un déséquilibre en oligo-éléments peut être dû à des pathologies héréditaires (p. ex., hémochromatose, maladie de Wilson), à la dialyse rénale, à la nutrition parentérale ou à des régimes alimentaires restrictifs prescrits aux personnes qui présentent des anomalies congénitales du métabolisme.

Oligominéraux

Nutriment

Principales sources

Fonctions

Effets de la carence et de la toxicité

Chrome

Foie, viandes transformées, céréales complètes, noix

Amélioration de la tolérance au glucose

Déficit: éventuellement diminution de la tolérance au glucose

Cuivre

Abats, crustacés, noix, légumineuses sèches, fruits secs, céréales complètes, pois, cacao, champignons, dérivés de la tomate

Composant enzymatique, hématopoïèse, formation osseuse

Déficit: anémie chez l'enfant souffrant de malnutrition, syndrome de Menkes (cheveux crépus)

Toxicité: maladie de Wilson, intoxication par le cuivre

Fluor

Fruits de mer, thé, eau fluorée (fluorure de Na 1,0–2,0 ppm)

Formation osseuse et dentaire

Déficit: prédisposition aux caries dentaires, éventuellement ostéoporose

Toxicité: fluorose, aspect marbré et tacheté des dents définitives, exostoses du rachis

Iode

Fruits de mer, sel iodé, œufs, fromage, eau potable (le contenu varie)

Synthèse de la thyroxine (T4) et de la triiodothyronine (T3), développement du fœtus

Déficit: simple (colloïde, endémique) goitre, crétinisme, surdité et mutisme, croissance fœtale et développement cérébral anormaux

Toxicité: hyperthyroïdie ou hypothyroïdie

Fer

De nombreux aliments (à l'exception des produits laitiers), la farine de soja, le bœuf, les rognons, le foie, le poisson, la volaille, les haricots, les palourdes, la mélasse, les céréales et céréales enrichies (biodisponibilité variables dans les végétaux)

La formation d'hémoglobine et de myoglobine, les enzymes du cytochrome, les protéines contenant du fer et du soufre

Déficit: anémie, pica, glossite, Chéilite angulaire

Toxicité: hémochromatose, cirrhose, diabète sucré, pigmentation cutanée

Manganèse

Céréales complètes, ananas, noix, thé, haricots, concentré de tomate

Structure osseuse saine

Composant d'enzymes manganèse spécifiques: glycosyltransférases, phosphoénolpyruvate carboxykinase, manganèse superoxyde dismutase

Carence: discutable

Toxicité: symptômes neurologiques rappelant ceux de la maladie de Parkinson ou de Wilson

Molybdène

Lait, légumineuses, pains et céréales complets, légumes vert sombre

Composant des coenzymes de la sulfite oxydase, de la xanthine déshydrogénase et d'une aldéhyde oxydase

Déficit: tachycardie, céphalées, nausées, obnubilation (intoxication par le sulfite)

Sélénium

Viandes, fruits de mer, noix, aliments à base de plantes (la teneur en sélénium varie avec la concentration de ce dernier dans les sols)

Composant de la glutathion peroxydase et de l'hormone thyroïdienne iodinase

Déficit: maladie de Keshan (cardiomyopathie virale), faiblesse musculaire

Toxicité: perte des cheveux, ongles anormaux, nausées, dermatite, neuropathie périphérique

Zinc

Viande, foie, huîtres, fruits de mer, céréales enrichies, arachides, céréales complètes (biodisponibilité variable selon les végétaux)

Composant enzymatique, intégrité cutanée, cicatrisation des plaies, croissance

Déficit: croissance ralentie et retard pubertaire, hypogonadisme, hypogueusie

Toxicité: microcytose, neutropénie, altération de l'immunité

Lignes directrices pour l'apport quotidien de minéraux

Catégorie

Âge (ans) ou période de temps

Chrome (mcg)

Cuivre (mcg)

Fluorure (mg)

Iode (mcg)

Fer (mg)

Manganèse (mg)

Molybdène (mcg)

Sélénium (mcg)

Zinc (mg)

Apports quotidiens recommandés

Nourrissons

0,0–0,6

0,2

200

NR

110

0,27

0,3

2

15

2

0,7–1,0

5,5

220

0,01–0,5

130

11

0,6

3

20

3

Enfants

1–3

11

340

0,7

90

7

1,2

17

20

3

4–8

15

440

1

90

10

1,5

22

30

5

Hommes

9–13

25

700

2

120

8

1,9

34

40

8

14–18

35

890

3

150

11

2,2

43

55

11

19–30

35

900

4

150

8

2,3

45

55

11

31–50

35

900

4

150

8

2,3

45

55

11

51+

30

900

4

150

8

2,3

45

55

11

Femmes

9–13

21

700

2

120

8

1,6

34

40

8

14–18

24

890

3

150

15

1,6

43

55

9

19–30

25

900

3

150

18

1,8

45

55

8

31–50

25

900

3

150

18

1,8

45

55

8

51+

20

900

3

150

8

1,8

45

55

8

Enceintes

30

1000

3

220

27

2,0

50

60

11

Allaitement

45

1300

3

290

9

2,6

50

70

12

Limite supérieure (apports maximaux tolérables)

Nourrissons de

< 1 an

ND

ND

0,7–0,9

ND

40

ND

ND

45–60

4–5

Enfants

1–8

ND

1000–3000

1,3–2,2

200–300

40

2–3

300–600

90–150

7–12

Sujets de

9 ans

ND

5000–10 000

10

600–1100

40–45

6–11

1100–2000

280–400

23–40

Note: les apports journaliers recommandés sont en caractères normaux. Les apports journaliers recommandés sont définis pour couvrir les besoins de 97 à 98% des individus d'une population en bonne santé.

Les besoins nutritionnels moyens sont en caractères gras. Dans le cas des nourrissons en bonne santé allaités, les besoins nutritionnels moyens correspondent à l'apport moyen. Pour les autres groupes de patients, les besoins nutritionnels moyens sont les apports censés répondre aux besoins de toutes les personnes de ce groupe, mais en raison du manque de données, le pourcentage de personnes couvertes ne peut être spécifié avec certitude.

NR = non recommandé; ND = non déterminable du fait d'un manque de données, les apports ne doivent donc provenir que des aliments.

Adapté d'après Dietary Reference Intakes for Vitamin A, Vitamin K, Arsenic, Boron, Chromium, Copper, Iodine, Iron, Manganese, Molybdenum, Nickel, Silicon, Vanadium, and Zinc, Food and Nutrition Board, Institute of Medicine. Washington, DC, National Academies Press, 2002, p. 772–773.

Ressources dans cet article