Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Kératopathie bulleuse

Par Melvin I. Roat, MD, FACS, Clinical Associate Professor of Ophthalmology;Cornea Service, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University;Wills Eye Hospital

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Une kératopathie bulleuse est une maladie de l'endothélium cornéen, avec présence de bulles épithéliales.

La kératopathie bulleuse est liée à un œdème de la cornée, secondaire à une défaillance de l'endothélium dont le rôle de réabsorption permet en temps normal de maintenir la cornée déshydratée et transparente. Le plus souvent, elle est due à une dystrophie endothéliale de Fuchs (cornea guttata) ou à un traumatisme de l'endothélium cornéen. La dystrophie de Fuchs est un trouble génétique qui entraîne une perte bilatérale progressive des cellules endothéliales cornéennes, évoluant parfois vers une kératopathie bulleuse symptomatique entre 50 et 60 ans. La dystrophie de Fuchs peut être à transmission autosomique dominante avec une pénétrance incomplète. Une autre cause fréquente de la kératopathie bulleuse est le traumatisme de l'endothélium cornéen, qui peut survenir lors d'une chirurgie intraoculaire (p. ex., chirurgie de la cataracte) ou de la mise en place d'un implant cristallinien intraoculaire inadapté ou mal positionné. On parle de kératopathie bulleuse du pseudophaque (si un implant intraoculaire est en place) ou de l'aphaque (si aucun implant cristallinien n'est présent) par opposition aux kératopathies bulleuses sur dystrophie de Fuchs (sur œil non opéré).

Les bulles sous-épithéliales liquidiennes se forment à la surface cornéenne car le stroma cornéen (la partie la plus profonde de la cornée) subit un processus œdémateux, responsables d'inconfort visuel, de baisse de l'acuité visuelle, d'altération de la vision des contrastes, d'éblouissement et de photophobie. Les bulles peuvent se rompre et entraîner une douleur ou une sensation de corps étranger. L'ulcération cornéenne qui en résulte peut secondairement s'infecter.

Les bulles et l'œdème du stroma cornéen sont visibles à la lampe à fente.

Le traitement doit être effectué par un ophtalmologiste et comprend des agents déshydratants topiques (p. ex., solution saline hypertonique et une pommade de chlorure de Na hypertonique à 5%), des agents réducteurs de la pression oculaire, l'utilisation occasionnelle de courte durée de lentilles de contact souples thérapeutiques pour certains cas légers à modérés et le traitement de toute infection microbienne secondaire. La greffe de cornée est habituellement curative.

Ressources dans cet article