Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Conjonctivite à inclusion de l'adulte

(Conjonctivite chlamydienne de l’adulte; conjonctivite des piscines)

Par Melvin I. Roat, MD, FACS, Clinical Associate Professor of Ophthalmology;Cornea Service, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University;Wills Eye Hospital

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Les conjonctivites à inclusion de l'adulte sont provoquées par la transmission sexuelle de Chlamydia trachomatis. Les symptômes comprennent une hyperhémie chronique unilatérale et un écoulement mucopurulent. Le diagnostic est clinique. Le traitement repose sur les antibiotiques systémiques.

La conjonctivite à inclusion de l'adulte est provoquée par Chlamydia trachomatis de sérotypes D à K. Dans la plupart des cas, la conjonctivite à inclusion de l'adulte, résulte d'un contact sexuel avec un patient atteint d'une infection génitale. En général, le patient a changé de partenaire sexuel au cours des 2 mois précédents. Rarement, la conjonctivite à inclusion de l’adulte est contractée à partir d’eau de piscine contaminée, incomplètement chlorée.

Symptomatologie

La période d'incubation d'une conjonctivite à inclusion de l'adulte est de 2 à 19 jours. La plupart des patients ont une sécrétion mucopurulente unilatérale. La conjonctive palpébrale est souvent plus hyperhémique que la conjonctive bulbaire. Généralement, il existe une importante conjonctivite folliculaire. Parfois, apparaissent des opacités cornéennes limbiques supérieures ainsi qu'une néovascularisation. Une adénopathie prétragienne est parfois constatée du côté de l'œil infecté. Souvent, les symptômes ont été présents durant des semaines ou des mois et n'ont pas répondu aux antibiotiques topiques.

Diagnostic

  • Bilan clinique

  • Examens complémentaires

La chronicité (symptômes pendant > 3 semaines), l'existence d'un écoulement mucopurulent, l'atteinte plus marquée de la conjonctive tarsale, le défaut de réponse au traitement local par antibiotique permet de poser le diagnostic différentiel entre une conjonctivite à inclusion de l'adulte et une conjonctivite bactérienne. Les frottis avec cultures bactériennes et recherche de Chlamydia sont indispensables. Les techniques de coloration en immunofluorescence, de PCR et des cultures spécifiques doivent être utilisées pour détecter C. trachomatis. Les frottis et le grattage de la conjonctive doivent être examinés au microscope avec coloration de Gram pour identifier les inclusions cytoplasmiques basophiles intraépithéliales caractéristiques de la conjonctivite à Chlamydia.

Pièges à éviter

  • Si les patients présentent des symptômes de conjonctivite bactérienne plus une réponse folliculaire tarsienne marquée (souvent avec un écoulement muco-purulent), des symptômes pendant > 3 semaines, ou la non réponse aux antibiotiques topiques, il convient d'effectuer des frottis, des cultures bactériennes, et des tests pour les chlamydias.

Traitement

  • Azithromycine ou doxycycline orales

Azithromycine 1 g po 1 fois seulement ou doxycycline 100 mg po bid ou érythromycine 500 mg po qid pendant 1 semaine permettent la guérison de la conjonctivite et de l'infection génitale concomitante. Les partenaires sexuels exigent également un traitement.

Ressources dans cet article