Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Canaliculite

Par James Garrity, MD, Whitney and Betty MacMillan Professor of Ophthalmology, Mayo Clinic College of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

La canaliculite est une infection du canalicule lacrymal.

Anatomie du système lacrymal.

Étiologie

La cause la plus fréquente des canaliculites est une infection à Actinomyces israelii, un bacille Gram positif avec des filaments finement ramifiés, mais d'autres bactéries, des champignons (p. ex., Candida albicans) ou des virus (p. ex., herpes simplex) peuvent être en cause. Une cause de plus en plus fréquente de canaliculite est un bouchon punctal retenu (inséré en tant que traitement des yeux secs) qui a migré dans le canalicule du punctum.

Symptomatologie

La symptomatologie clinique consiste en un larmoiement, un écoulement, des yeux rouges (en particulier en nasal) et une douleur discrète du côté atteint.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic est suspecté sur la symptomatologie rapportée, et à l'examen sur l'extériorisation de sécrétions troubles lorsqu'on exerce une pression sur le sac lacrymal et le canalicule et en cas de sensation désagréable qui peut être ressentie pendant le sondage du système lacrymal.

La canaliculite peut être différenciée de la dacryocystite. Dans la canaliculite, le méat et le canalicule lacrymal sont rouges et enflés; dans la dacryocystite, le méat lacrymal et le canalicule lacrymal sont normaux, mais il existe une tuméfaction rouge, gonflée, douloureuse située au niveau ou à proximité du sac lacrymal.

Traitement

  • Mesures de soutien (p. ex., compresses chaudes)

  • Antibiotiques

  • Parfois, chirurgie pour éliminer les concrétions ou les corps étrangers

Le traitement de la canaliculite utilisé associe l'utilisation de compresses chaudes, l'irrigation des canalicules avec une solution antibiotique (effectuée par un ophtalmologiste) et l'élimination de toutes concrétions ou des corps étrangers, ce qui nécessite habituellement une intervention chirurgicale. La sélection des antibiotiques est généralement empirique, avec une céphalosporine de 1ère génération ou une pénicilline synthétique résistant à la pénicillinase, mais elle peut être guidée par des échantillons d'irrigation.

Points clés

  • Les causes fréquentes de canaliculite sont une infection ou un bouchon punctal retenu.

  • Les patients présentent souvent un larmoiement, un écoulement, des yeux rouges (en particulier en région nasale) et une douleur discrète du côté atteint.

  • A l'examen, des sécrétions peuvent être exprimées lorsque la pression est appliquée sur le sac lacrymal et le canalicule et une sensation granuleuse est ressentie par le patient lorsque le système lacrymal est sondé.

  • Le traitement comprend des mesures de soutien telles que des compresses, des antibiotiques et parfois une intervention chirurgicale.

Ressources dans cet article