Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Chalazion et orgelet

Par James Garrity, MD, Whitney and Betty MacMillan Professor of Ophthalmology, Mayo Clinic College of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Les chalazions et orgelets sont des tuméfactions d'apparition soudaine, localisées au niveau de la paupière. Le chalazion est provoqué par une occlusion non infectieuse de la glande de Meibomius, alors qu'un orgelet est habituellement provoqué par une infection de la glande. Ces deux pathologies entraînent initialement une hyperhémie et un œdème de la paupière, une tuméfaction et une douleur. Avec le temps, un chalazion devient un petit nodule non douloureux au centre de la paupière, alors qu'un orgelet reste douloureux et se localise au rebord palpébral. Le diagnostic est clinique. Le traitement repose principalement sur l'application de compresses chaudes. Ces deux affections s'améliorent spontanément, mais une incision avec pour les chalazions une injection intralésionnelle de corticostéroïdes peuvent être utilisées pour accélérer la guérison.

Chalazion

Un chalazion est une occlusion non infectieuse de la glande de Meibomius, source d'extravasation de lipides irritants éliminés dans les tissus mous de la paupière avec secondairement la formation d'un granulome inflammatoire. Les pathologies qui entraînent la formation de sécrétions anormalement épaisses de la glande de Meibomius (p. ex., dysfonction de la glande de Meibomius, acné rosacée) augmentent le risque d'obstruction des glandes de Meibomius.

Orgelet

Un orgelet est une augmentation de volume aiguë localisée à la paupière qui peut être interne ou externe et est en général une infection ou un abcès à pyogènes (typiquement staphylococcique). Un orgelet externe résulte de l'infection et de l'obstruction d'un follicule ciliaire et des glandes adjacentes de Zeis ou de Moll. L’obstruction du follicule peut être associée à la blépharite. Un orgelet interne, beaucoup plus rare, résulte de l'infection d'une glande de Meibomius. Parfois, une cellulite accompagne l'orgelet.

Symptomatologie

Chalazions et orgelets entraînent tous deux rougeur, œdème et douleur des paupières.

Chalazion

Initialement la paupière est diffusément gonflée. Parfois la paupière peut être massivement gonflée, fermant l'œil complètement. Après 1 à 2 jours d'évolution, un chalazion se localise dans l'épaisseur de la paupière. Puis un petit nodule non douloureux ou une boule se développe. Le chalazion pointe généralement vers la surface interne de la paupière ou rarement vers la surface externe et se résorbe spontanément en 2 à 8 semaines; il persiste rarement plus longtemps. En fonction de sa taille et de son emplacement, un chalazion peut indenter la cornée, et provoquer une vision légèrement floue.

Orgelet

Après 1 à 2 jours d'évolution, un orgelet externe se localise au rebord palpébral. Les symptômes associent un larmoiement, une photophobie et une sensation de corps étranger. Typiquement se développe un petit point jaunâtre à la base du cil témoignant d’une suppuration, entouré par une hyperhémie, une induration et un œdème diffus. En 2 à 4 jours, la lésion se rompt en évacuant du matériel (souvent du pus), soulageant ainsi la douleur et permettant la résolution de la pathologie.

Les symptômes d'un orgelet sont semblables à ceux d'un chalazion, avec une douleur, une rougeur et un œdème localisé de la surface postérieure de la conjonctive tarsale. L'inflammation peut être sévère, parfois avec fièvre ou frissons. L'examen de la conjonctive tarsale révèle une petite surélévation ou une zone jaunâtre au niveau de la glande atteinte. Ultérieurement, un abcès se forme. Une rupture spontanée est rare; cependant, lorsqu’elle survient, elle se produit habituellement sur le côté conjonctival de la paupière mais parfois par le côté cutané. La récidive est fréquente.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic des chalazions et des deux types d’orgelet est clinique; cependant, au cours des 2 premiers jours, ils peuvent être cliniquement semblables. Parce que les orgelets internes sont si rares, ils ne sont habituellement suspectés que si l'inflammation est sévère ou si de la fièvre ou des frissons sont présents. Si le chalazion ou l'orgelet siège près de l'angle interne de la paupière inférieure, il doit être distingué d'une dacryocystite et d'une canaliculite, dont le diagnostic peut être habituellement éliminé en notant la topographie de l'induration maximale et en évaluant la sensibilité douloureuse (p. ex., la paupière pour un chalazion, sous l'angle interne près du côté nasal pour une dacryocystite et au-dessus du punctum pour une canaliculite). Les chalazions chroniques qui ne répondent pas au traitement nécessitent une biopsie pour éliminer une tumeur de la paupière.

Traitement

  • Application de compresses chaudes

  • Parfois, drainage ou traitement médicamenteux

Les compresses chaudes utilisées pendant 5 à 10 min, 2 à 3 fois/jour, peuvent être utilisées pour accélérer la guérison.

Chalazion

L'incision et le curetage chirurgical du chalazion avec éventuellement administration de corticostéroïdes (0,05 à 0,2 mL de triamcinolone à 25 mg/mL) peuvent être indiqués si les chalazions sont étendus, inesthétiques et persistent pendant plusieurs semaines malgré le traitement conservateur.

Orgelet

Un orgelet externe ne réagissant pas à l’application de compresses chaudes peut être incisé avec une lame pointue. Les antibiotiques (p. ex., dicloxacilline ou érythromycine 250 mg po qid) sont indiqués quand une cellulite préseptale accompagne l'orgelet.

Le traitement de l'orgelet interne consiste en la prise d'antibiotiques oraux, l'incision chirurgicale et le drainage si nécessaire. Les antibiotiques locaux sont habituellement inefficaces.

Points clés

  • Les chalazions et les orgelets entraînent initialement une hyperhémie et un œdème de la paupière, une tuméfaction et une douleur et peuvent ne pas être différenciés d'un point de vue clinique pendant quelques jours.

  • Un orgelet reste douloureux et localisé au bord d'une paupière.

  • Les compresses chaudes peuvent accélérer la résolution de l'une ou de l'autre lésion.

  • D'autres traitements susceptibles d'être nécessaires comprennent les corticostéroïdes intralésionnels (pour les chalazions) et l'incision et/ou des antibiotiques (pour les orgelets).

Ressources dans cet article