Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Dacryocystite

Par James Garrity, MD, Whitney and Betty MacMillan Professor of Ophthalmology, Mayo Clinic College of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

La dacryocystite est une infection du sac lacrymal qui conduit parfois à la formation d'abcès. Elle généralement due à des staphylocoques ou des streptocoques et il s'agit typiquement d'une conséquence de l'obstruction du canal nasolacrymal.

En cas de dacryocystite aiguë, le patient se présente avec une douleur, une rougeur et un œdème situé autour du sac lacrymal. Le diagnostic est suspecté sur la symptomatologie et lorsqu'une pression sur le sac lacrymal entraîne le reflux de matériel mucoïde dans les méats lacrymaux. Le traitement initial repose sur l'application de compresses chaudes et d'antibiotiques po dans les cas bénins, ou IV dans les cas graves. L'antibiotique est habituellement une céphalosporine de 1ère génération ou une pénicilline synthétique résistante à la pénicillinase. Si l'infection ne répond pas comme prévu, il faut évoquer la présence d'un Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM), et l'antibiothérapie est modifiée en conséquence. L'abcès peut être drainé chirurgicalement et les antibiotiques remplacés en fonction des résultats des cultures si l'antibiothérapie initiale se révèle inefficace.

Un patient atteint d'une dacryocystite chronique présente habituellement initialement une tuméfaction sous le tendon canthal médial et une conjonctivite chronique. Le traitement radical d'une dacryocystite aiguë ou d'une conjonctivite chronique est habituellement chirurgical pour créer un conduit entre le sac lacrymal et la cavité nasale (dacryocystorhinostomie).

Ressources dans cet article