Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Trouble de travestissement

(Transvestisme)

Par George R. Brown, MD, Mountain home VAMC, Johnson City, TN;East Tennessee State University

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le transvestisme implique l'excitation sexuelle intense et récurrente provoquée par le travestissement, qui peut se manifester par des fantasmes, des pulsions, ou des comportements. Le trouble de travestissement est un travestissement qui provoque une détresse significative ou une altération fonctionnelle significative.

Le trouble de travestissement est un type de paraphilie, mais la plupart des travestis ne répondent pas aux critères cliniques d'un trouble paraphilique; ces critères exigent que les fantasmes pulsions intenses ou comportements de la personne causent une détresse, entravent leur fonctionnement, ou nuisent à autrui. La pathologie doit également avoir été présente pendant ≥ 6 mois.

"Cross-dresser" est un terme plus fréquent et plus acceptable que travesti. Le travestissement et le trouble de travestissement sont extrêmement rares chez la femme.

Les sujets hétérosexuels de sexe masculin qui s'habillent en femme débutent généralement un tel comportement vers la fin de l'enfance. Ce comportement est associé, du moins au début, à une excitation sexuelle intense. L'excitation sexuelle produite par le vêtement lui-même est considérée comme une forme de fétichisme et peut se produire avec ou sans travestissement.

Les profils de personnalité des hommes qui se travestissent sont en général similaires aux normes correspondantes à l'âge et à la race.

Quand leurs partenaires collaborent, ces hommes qui se travestissent peuvent avoir des relations sexuelles habillés partiellement ou totalement en femme. Quand leurs partenaires ne sont pas coopérantes, le désir de se travestir peut alors s'accompagner d'anxiété, de dépression, de sentiments de culpabilité et de honte. En réponse à ces sentiments, ces hommes éliminent souvent de leur garde-robe tout vêtement féminin.

Traitement du trouble de travestissement

  • Groupes de soutien et sociaux

  • Parfois, psychothérapie

La plupart des travestis ne sollicitent pas de traitement. Ceux qui le font sont habituellement conduits par un conjoint mécontent, un tribunal ou se présentent spontanément, car ils se préoccupent des conséquences négatives au plan socioprofessionnel. Certains travestis se présentent pour la prise en charge thérapeutique d'une dysphorie de genre associée, d'un abus de substances ou d'une dépression comorbides.

Les groupes de soutien destinés aux hommes qui se travestissent sont généralement très utiles.

Aucun médicament n'est efficace de manière fiable.

La psychothérapie, lorsqu'elle est indiquée, vise à l'acceptation de soi et à la modulation des comportements à risque.

Plus tard au cours de la vie, parfois à la cinquantaine ou à la soixantaine, les hommes travestis peuvent consulter pour des soins médicaux en raison de symptômes de dysphorie de genre et peuvent alors répondre aux critères diagnostiques de la dysphorie de genre..