Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Trouble de thésaurisation

Par Katharine A. Phillips, MD, Professor of Psychiatry and Human Behavior, Butler Hosital and The Warren Alpert Medical School of Brown University ; Dan J. Stein, MD, PhD, Professor and Chair, Department of Psychiatry, University of Cape Town

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le trouble de thésaurisation se caractérise par la difficulté persistante à jeter ou à se séparer de biens, indépendamment de leur valeur réelle. Cette difficulté se traduit par l'accumulation de biens qui encombrent et les espaces de vie au point que l'utilisation prévue des zones est sensiblement compromise.

Le trouble de thésaurisation commence souvent à bas bruit pendant l'adolescence et s'aggrave progressivement avec l'âge, avec un trouble cliniquement significatif au milieu de la trentaine. À un moment ou à un autre, on estime que 2 à 6% des sujets présentent ce trouble.

Symptomatologie

Le trouble est typiquement chronique, avec peu ou pas de symptômes en dents de scie ou de rémission spontanée. Les patients ont un fort besoin conserver des objets et éprouvent une détresse importante lorsqu'on les en sépare ou qu'on envisage de les en séparer. Les patients accumulent un grand nombre d'articles pour lesquels ils ont un espace insuffisant; les articles encombrent l'espace de vie au point que de grandes zones deviennent inutilisables, sauf pour stocker les articles amassés. Par exemple, des piles de journaux amassées peuvent remplir l'évier et recouvrir les tables et les cuisinières dans la cuisine, empêchant que ces surfaces soient utilisées pour préparer des repas.

Le syndrome de Noé est une forme de trouble de la thésaurisation dans lequel les patients accumulent un grand nombre d'animaux à qui ils ne fournissent pas une nutrition, une gestion des déchets et des soins vétérinaires adéquats, malgré une détérioration des animaux (p. ex., perte de poids, maladie) et/ou de l'environnement (p. ex., une surpopulation extrême, des situations très insalubres).

Le degré de perception est variable. Certains patients reconnaissent que les croyances et les comportements liés à la thésaurisation sont problématiques, d'autres non.

Diagnostic

  • Critères cliniques

Le trouble de thésaurisation se distingue de l'accumulation transitoire (p. ex., comme lorsque la propriété est héritée) par sa persistance et d'autres signes; en outre, les patients refusent de donner ou vendre les objets amassés. Les collectionneurs (p. ex., de livres, de figurines), comme les accumulateurs, peuvent acquérir et conserver un grand nombre d'objets, mais contrairement à la thésaurisation, les collections sont organisées et systématiques et ne compromettent pas de manière significative le fonctionnement ou la sécurité de la maison.

Les critères diagnostiques comprennent:

  • Les patients ont des difficultés persistantes pour jeter ou se séparer de biens, indépendamment de leur valeur réelle.

  • La difficulté à jeter est due au besoin ressenti de conserver les choses et à la détresse associée au fait de les jeter.

  • Les possessions accumulées envahissent les zones de vie active (c.-à-d., non pas les caves ou les zones de stockage) et perturbent l'utilisation normale de ces zones.

  • L'accumulation entraîne une souffrance importante ou altère le fonctionnement social, professionnel ou dans d'autres secteurs importants de fonctionnement.

Traitement

  • Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine

  • Thérapie cognitive et comportementale

Les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine peuvent être utiles, bien que les données sur leur efficacité soient limitées. Une thérapie cognitivo-comportementale adaptée au traitement de symptômes spécifiques de la thésaurisation peut également être utile.