Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Pneumonie interstitielle desquamative

Par Harold R. Collard, MD, University of California San Francisco

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La pneumopathie interstitielle desquamative est une inflammation pulmonaire chronique caractérisée par une infiltration des espaces aériens par des cellules mononucléés; elle est observée presque exclusivement chez des fumeurs actifs ou d'anciens fumeurs.

La pneumonie interstitielle desquamative est une catégorie de pneumonie interstitielle idiopathique ( Revue générale des pneumonies interstitielles idiopathiques). La grande majorité des adultes présentant une pneumopathie interstitielle desquamative sont des fumeurs, qui ont tendance à développer la maladie entre 30 ou 60 ans. La maladie tend à affecter le parenchyme pulmonaire de façon uniforme. Les parois alvéolaires sont revêtues de gros pneumocytes cuboïdes; on observe une infiltration modérée des septa alvéolaires par des lymphocytes, des plasmocytes et, parfois, des éosinophiles. La fibrose septale alvéolaire est légère, si elle est présente. L'aspect clinique principal est la présence de nombreux macrophages pigmentés autour des alvéoles distales, qui ont été pris pour des pneumocytes desquamés lorsque la maladie a été décrite pour la première fois. Un aspect en rayon de miel est rare. Des signes similaires mais beaucoup moins prononcés sont observés dans la bronchiolite respiratoire avec pneumopathie interstitielle ( Bronchiolite respiratoire avec pneumopathie interstitielle diffuse), suggérant ainsi que la pneumopathie interstitielle desquamative et la bronchiolite respiratoire avec pneumopathie interstitielle sont des manifestations différentes de la même maladie provoquée par le tabagisme.

Diagnostic

  • TDM à haute résolution

  • Parfois, biopsie pulmonaire chirurgicale

La rx thorax peut indiquer un aspect flou des deux bases pulmonaires sans aspect en rayon de miel, mais elle est normale dans une proportion allant jusqu’à 20% des cas. La TDM à haute résolution montre des opacités multifocales ou diffuses, basilaires, sous-pleurales, en verre dépoli. Des kystes peuvent être présents, souvent dans des zones d'opacité en verre dépoli. Des opacités irrégulières linéaires et réticulaires sont fréquentes mais ne sont habituellement pas les prédominantes. Un aspect en rayon de miel peut être visible, survenant chez une minorité de patients, et habituellement limité. La biopsie chirurgicale du poumon parfois nécessaire

Traitement

  • Sevrage tabagique

  • Parfois, corticostéroïdes ou médicaments cytotoxiques

Le sevrage tabagique induit une amélioration clinique chez environ 75% des patients. Les patients dont l'état ne s'améliore pas peuvent répondre aux corticostéroïdes ou aux immunosuppresseurs. Le pronostic est bon, avec environ 70% de survie à 10 ans.