Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Revue générale des pneumopathies à éosinophiles

Par Harold R. Collard, MD, Associate Professor, Department of Medicine, University of California San Francisco

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Les pneumopathies à éosinophiles constituent un groupe des maladies caractérisées par l'accumulation d'éosinophiles dans les alvéoles, l'interstitium et/ou dans les alvéoles et l'interstitium. Une éosinophilie périphérique est fréquente. Les causes connues de pneumopathies à éosinophiles comprennent

  • Les infections (en particulier les infections helminthiques)

  • Les médicaments induisant des pneumonies (p. ex., médicaments comme les antibiotiques, phénylhydantoïne, l-tryptophane)

  • Toxines inhalés (p. ex., des drogues récréatives, comme la cocaïne)

  • Troubles systémiques (p. ex., granulomatose éosinophile avec polyangéïte [anciennement appelée syndrome de Churg-Strauss])

  • Aspergillose bronchopulmonaire allergique

Souvent la cause reste inconnue.

Les 2 principales affections pulmonaires à éosinophiles d'étiologie inconnue sont

Le syndrome hyperéosinophilique, une maladie systémique touchant de multiples organes, est développé ailleurs dans cet ouvrage.

Le syndrome de Löffler, un syndrome de signes pulmonaires fugaces et d'éosinophilie périphérique, est une autre maladie pulmonaire éosinophile.

Diagnostic

  • Rx thorax

  • Mettre en évidence l'éosinophilie dans le sang périphérique, le liquide de lavage broncho-alvéolaire ou le tissu pulmonaire

Le diagnostic repose sur la mise en évidence d'opacités sur la rx thorax et de l'éosinophilie (> 450/μL) dans le sang périphérique, le lavage bronchoalvéolaire ou la biopsie pulmonaire. Cependant, l'éosinophilie pulmonaire peut survenir en l'absence d'éosinophilie périphérique. Les opacités pulmonaires sur la rx thorax, associées à une éosinophilie sanguine sont parfois appelées syndrome de Löffler (infiltrats pulmonaires avec éosinophilie).

Les éosinophiles sont localisés principalement dans les tissus et sont plusieurs centaines de fois plus nombreuses dans les tissus que dans le sang. Le taux sanguin d'éosinophiles ne donne donc pas nécessairement une idée de l'importance de l'envahissement tissulaire par les éosinophiles. Les éosinophiles sont plus nombreux dans les tissus qui comprennent une muqueuse épithéliale formant une barrière contre l'environnement, tels que l'appareil respiratoire, le tube digestif et l'appareil génito-urinaire. Les éosinophiles sont absents des poumons des sujets en bonne santé, de sorte que leur présence dans le tissu ou le liquide de lavage broncho-alvéolaire (> 5% de la numération différentielle) identifie un processus pathologique.

Les éosinophiles sont très sensibles aux corticostéroïdes et disparaissent complètement du sang en quelques heures après l'administration de corticostéroïdes. Cette disparition rapide des éosinophiles sanguins peut rendre difficile le diagnostic chez le patient traité par des corticostéroïdes avant la réalisation du bilan diagnostique.