Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Asbestose

Par Lee S. Newman, MD, MA, Professor, Departments of Environmental and Occupational Health and Epidemiology;Professor of Medicine, Division of Pulmonary Sciences and Critical Care Medicine, Colorado School of Public Health;Colorado University Anschutz

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'asbestose est une forme de fibrose pulmonaire interstitielle liée à l'inhalation des fibres d'amiante. Le diagnostic repose sur l'anamnèse et la rx ou la TDM du thorax. Le traitement est un traitement de support.

L'amiante est un silicate naturel fibreux dont on utilise les propriétés structurelles et les propriétés de résistance à la chaleur dans les matériaux de construction et du bâtiment, les freins automobiles et certains textiles. Le chrysotile (une fibre sinueuse), la crocidolite et l'amosite (amphiboles ou fibres droites) sont les 3 principaux types d'amiante pathogènes.

L'asbestose est une conséquence plus fréquente de l'exposition à l'amiante que le cancer. Les travailleurs de la construction navale, du textile et du bâtiment, les employés chargés du désamiantage et les mineurs exposés aux fibres d'amiante figurent parmi les nombreuses catégories professionnelles présentant un risque de contracter la maladie. Une exposition paraprofessionnelle peut survenir chez les membres de la famille d'employés exposés et environnementalement chez les personnes vivant près des gisements à ciel ouvert.

Physiopathologie

Les macrophages alvéolaires tentant de phagocyter les fibres inhalées libèrent des cytokines et des facteurs de croissance qui provoquent une inflammation, des lésions oxydatives, un dépôt de collagène et, finalement, une fibrose. Les fibres d'amiante peuvent également être directement toxiques pour le tissu pulmonaire. Le risque est dose-dépendant, lié à la durée, à l'intensité de l'exposition et au type, à la longueur et à l'épaisseur des fibres inhalées.

Symptomatologie

L'asbestose est longtemps asymptomatique, mais peut avoir pour conséquence une dyspnée progressive, une toux non productive et une fatigue. La maladie progresse chez > 10% des patients après l’arrêt de l’exposition. L'asbestose avancée peut entraîner un hippocratisme digital, des crépitants des bases et, dans les cas sévères, une symptomatologie d'insuffisance ventriculaire droite (cœur pulmonaire).

Diagnostic

  • Rx thorax, de préférence TDM du thorax

  • Parfois, lavage bronchoalvéolaire et la biopsie pulmonaire en cas de doute

Le diagnostic repose sur des antécédents d'exposition et sur la rx et la TDM du thorax. La rx thorax montre des opacités linéaires réticulées attestant de la fibrose, habituellement dans la périphérie des lobes inférieurs. Les opacités sont souvent bilatérales et accompagnés par des modifications pleurales ( Pathologies pleurales liées à l'amiante). Les images en rayon de miel sont un signe d'une maladie avancée qui peut impliquer les zones pulmonaires moyennes. Comme la silicose, la maladie est classée selon l’échelle de gravité de l’Organisation Internationale du Travail (classification internationale des rx de pneumoconioses) (International Classification of Radiographs of Pneumoconioses) qui est basée sur la taille, la forme, l’emplacement et le nombre des opacités. Contrairement à la silicose, l'asbestose entraîne des opacités prédominant au lobe inférieur. Les adénopathies hilaires et médiastinales ne sont pas caractéristiques et peuvent évoquer un diagnostic différentiel. La rx thorax est peu sensible; la TDM à haute résolution du thorax avec coupes fines est utile lorsque le diagnostic d'asbestose est évoqué. La TDM est également supérieure à la rx thorax pour identifier les anomalies pleurales.

Les épreuves fonctionnelles respiratoires, qui peuvent montrer des réductions des volumes et de la capacité de diffusion du monoxyde de carbone (DLco) ne sont pas spécifiques, mais permettent de suivre l'évolution de la fonction pulmonaire dans le temps une fois le diagnostic est établi. L'oxymétrie pulsée mesurée au repos et à l'effort n'est pas spécifique mais est sensible pour la détection de la limitation fonctionnelle provoquée par l'amiante.

Le lavage bronchoalvéolaire ou la biopsie pulmonaire ne sont indiqués que lorsque des mesures non invasives ne permettent pas un diagnostic concluant; la mise en évidence d’un nombre significatif de fibres d’amiante permet de confirmer l’asbestose en cas de fibrose pulmonaire bien que ces fibres puissent être trouvées dans les poumons des personnes exposées saines et puissent ne pas être présentes en cas d'asbestose. Ainsi, la mise en évidence de fibres d'amiante peut être utile mais n'est pas nécessaire pour diagnostic.

Pronostic

Le pronostic est variable; quelques patients ne présentent aucun signe ou n’ont que de légers symptômes pendant longtemps, alors que certains développent une dyspnée progressive et d'autres une défaillance respiratoire ou cardiaque droite et un cancer.

Le cancer du poumon (généralement un carcinome non à petites cellules du poumon) se développe en cas d'asbestose dans une proportion de 8 à 10 fois celle des personnes qui n'ont pas d'asbestose et est particulièrement fréquent chez les travailleurs exposés aux fibres d'amphiboles, bien que toutes les formes d'amiante inhalée aient été associées à une élévation du risque de cancer. L’amiante et le tabac ont un effet synergique sur le risque de cancer du poumon ( Revue générale des tumeurs pulmonaires).

Traitement

  • Soins de support

Il n'existe aucun traitement spécifique. La détection précoce de l'hypoxémie et de l'insuffisance ventriculaire droite permet la mise en place d'une O2thérapie et le traitement de l'insuffisance cardiaque. La rééducation fonctionnelle respiratoire peut être utile en cas d'insuffisance respiratoire.

Prévention

Les mesures préventives comprennent l'arrêt de l'exposition, l'élimination de l'amiante dans l'environnement professionnel et extraprofessionnel, l'arrêt du tabac et la vaccination pneumococcique et grippale. L'arrêt du tabac est particulièrement important à la lumière du risque multiplicatif de cancer du poumon chez les patients qui à la fois fument et sont exposés à l'amiante.

Points clés

  • L'asbestose est une conséquence de l'exposition à l'amiante bien plus fréquente que le cancer, mais le patient présentant une asbestose est à risque plus élevé de cancer du poumon.

  • Le diagnostic nécessite habituellement une TDM du thorax à haute résolution.

  • Traiter l'asbestose symptomatiquement; le sevrage tabagique est important.

Ressources dans cet article