Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Médiastinoscopie et médiastinotomie

Par Noah Lechtzin, MD, MHS, Johns Hopkins University School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La médiastinoscopie est l'introduction d'un endoscope dans le médiastin. La médiastinotomie est une intervention chirurgicale qui consiste à ouvrir le médiastin. Les deux sont complémentaires. La médiastinotomie permet un accès direct aux ganglions lymphatiques de la fenêtre aortopulmonaire, qui sont inaccessibles à la médiastinoscopie. Ces deux procédés permettent d'évaluer ou d'exciser les adénopathies ou les masses médiastinales et de déterminer le stade des cancers (p. ex., cancer du poumon et de l'œsophage), bien que la PET et l'aspiration transbronchique à l'aiguille sous échoguidage endobronchique permette de diminuer la nécessité de recourir à ces procédures pour la définition du stade du cancer.

Contre-indications

Les contre-indications sont les suivantes:

  • Syndrome cave supérieur

  • Antécédents d'irradiation médiastinale

  • Médiastinoscopie

  • Sternotomie médiane

  • Trachéostomie

  • Anévrisme de la crosse de l'aorte

La médiastinoscopie et la médiastinotomie sont réalisées par des chirurgiens au bloc opératoire et sous anesthésie générale.

Dans la médiastinoscopie, une incision est pratiquée dans la fourchette sternale, et les tissus mous du cou sont largement disséqués jusqu'à la trachée et distalement jusqu'à la carène. Un médiastinoscope est inséré dans cet espace, ce qui permet d'accéder aux ganglions paratrachéaux trachéobronchiques, azygos, et sous-carénaires et au médiastin postérieur supérieur.

La médiastinotomie antérieure (intervention de Chamberlain) est l’entrée chirurgicale dans le médiastin par une incision du 2e espace intercostal parasternal gauche, donnant accès aux ganglions médiastinaux antérieurs et de la fenêtre aortopulmonaire, qui sont des sites fréquents de métastases des cancers du lobe pulmonaire supérieur gauche.

Complications

Des complications se produisent chez < 1% des patients et comprennent des hémorragies, des infections, la paralysie des cordes vocales par lésion du nerf récurrent laryngé, un chylothorax par lésion des lymphatiques, une perforation œsophagienne et un pneumothorax.