Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Fibrose et calcifications pleurales

Par Richard W. Light, MD, Professor of Medicine, Vanderbilt University Medical Center

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

La fibrose et les calcifications pleurales sont généralement des séquelles bénignes d'une inflammation pleurale ou d'une exposition à l'amiante.

La fibrose et les calcifications pleurales peuvent être post-inflammatoires ou dues à l'amiante ( Pathologies pleurales liées à l'amiante). Ces troubles sont suspectés et diagnostiqués sur l'imagerie.

Post-inflammatoire

L'inflammation pleurale aiguë provoque souvent un épaississement pleural dû à une fibrose. Dans la plupart des cas, l'épaississement disparaît presque complètement. Certains patients conservent des épaississements pleuraux mineurs, qui n'entraînent habituellement pas de symptômes ou d'altération de la fonction pulmonaire. Parfois, un épais tissu pleural fibreux se forme autour du poumon, ce qui limite son expansion, attire le médiastin du côté de la maladie, et altère la fonction pulmonaire. La rx thorax montre une asymétrie des poumons avec un épaississement pleural (poumon piégé). Différencier un épaississement pleural localisé d'une collection de liquide pleural peut être difficile à la rx, mais cette différenciation est facile à la TDM.

Une fibrose pleurale après une inflammation peut, à l'occasion, se calcifier. La calcification produit une image dense à la rx thorax et implique presque toujours la plèvre viscérale. Les calcifications post-inflammatoires sont toujours unilatérales.

Liées à l'amiante

L'exposition à l'amiante peut induire une fibrose focale, pleurale en plaque, parfois avec calcification, survenant jusqu'à 20 ans après l'exposition initiale. Le diagnostic est habituellement fait par la rx thorax. Le diamètre des plaques peut varier de quelques millimètres à 10 cm. Toute surface pleurale ou péricardique peut être affectée, mais les plaques pleurales liées à l'amiante sont généralement situées au niveau des 2/3 inférieurs de la cage thoracique et sont bilatérales. La calcification affecte le plus souvent la plèvre pariétale et diaphragmatique et épargne les culs-de-sac costophréniques et les sommets. La calcification peut être la seule preuve de l'exposition. Une fibrose pleurale dense entourant l'ensemble du poumon de > 1 cm d'épaisseur peut également faire suite à l'exposition à l'amiante.

Ressources dans cet article