Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Rééducation pour des troubles cardiaques

Par

Alex Moroz

, MD, New York University School of Medicine

Dernière révision totale juin 2017| Dernière modification du contenu juil. 2017
Cliquez ici pour la version professionnelle

La rééducation cardiaque Syndromes coronariens aigus(Crise cardiaque ; infarctus du myocarde ; angor instable) Les syndromes coronariens aigus résultent de l'obstruction soudaine d'une artère coronaire. Cette obstruction provoque un angor instable ou une crise cardiaque (infarctus du myocarde), selon... en apprendre davantage Syndromes coronariens aigus(Crise cardiaque ; infarctus du myocarde ; angor instable) est utile pour les personnes qui ont récemment subi un infarctus du myocarde, une insuffisance cardiaque ou une maladie des artères coronaires qui s’est développée récemment ou a empiré soudainement, ou qui ont subi une chirurgie cardiaque. Elle a pour but de maintenir ou de récupérer l’autonomie, au moins dans les activités de base de la vie quotidienne, dans les limites imposées par l’atteinte cardiaque. (Voir aussi Présentation de la rééducation Généralités sur la rééducation Les services de rééducation sont nécessaires aux personnes qui ont perdu la capacité de fonctionner normalement, souvent suite à une blessure, un accident vasculaire cérébral, une infection... en apprendre davantage .)

L’alitement pendant plus de 2 ou 3 jours peut conduire à un affaiblissement des muscles et du cœur (déconditionnement) et même à la dépression Dépression Le trouble de la dépression consiste en un sentiment de tristesse suffisamment intense pour perturber le fonctionnement d’une personne et/ou pour éprouver un intérêt ou un plaisir moindre pour... en apprendre davantage . La rééducation cardiaque est donc commencée dès que le traitement médical a stabilisé le problème cardiaque, si nécessaire (par exemple après un infarctus du myocarde), et généralement pendant que la personne est encore à l’hôpital.

Les programmes de rééducation, en général, débutent par des exercices de faible intensité, comme celui consistant à passer du lit au fauteuil. Quand ces activités peuvent être effectuées sans problèmes particuliers, en général au deuxième ou troisième jour, l’intensité de la rééducation est augmentée avec des exercices comme s’habiller, se laver ou marcher sur de courtes distances.

Dans de nombreux hôpitaux, les personnes se rendent dans une salle de kinésithérapie. Là, l’exercice peut consister à marcher sur un tapis roulant ou à faire du vélo stationnaire. En cas de fatigue ou d’inconfort lors de l’augmentation de l’intensité d’un exercice, la personne doit apprendre à s’arrêter immédiatement et à se reposer jusqu’à la disparition des symptômes. Un médecin réévalue alors le fonctionnement du cœur de la personne afin de déterminer sa capacité à continuer la séance de rééducation. Avant que la personne reçoive son congé de l’hôpital, les médecins l’évaluent afin de pouvoir recommander un programme approprié de rééducation ou d’exercice.

Le saviez-vous ?

  • La rééducation pour de nombreux troubles graves, comme la crise cardiaque ou la fracture de la hanche, doit commencer peu de temps après le traitement initial.

Après la sortie de l’hôpital, l’intensité et la diversité des exercices sont progressivement augmentées, et la personne peut retrouver son niveau d’activité antérieur après environ 6 semaines. La grande majorité des personnes tirent profit d’un programme de rééducation cardiovasculaire en ambulatoire, qui dure en moyenne 12 semaines, en raison de la formation et de la surveillance qu’elles reçoivent. Par exemple, elles peuvent se voir offrir un soutien pour gérer les effets psychologiques d’une crise cardiaque ou d’une chirurgie cardiaque.

La personne apprend pour quelles raisons des modifications de son mode de vie sont nécessaires et comment les effectuer, afin de prendre en charge les facteurs de risques cardiovasculaires. Les changements de style de vie suivants aident tous à prévenir ou à ralentir la progression d’une maladie des artères coronaires et à réduire le risque d’une autre crise cardiaque :

  • Arrêt du tabac

  • Perdre du poids

  • Contrôle de la tension artérielle

  • Réduction des taux de cholestérol sanguin par l’alimentation ou les médicaments

  • Réalisation d’exercices quotidiens en aérobie

De même, la seule modification des facteurs de risque peut ralentir la progression de l’insuffisance cardiaque.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Testez vos connaissances
Barrières externes et internes
Aussi étrange que cela puisse paraître, il n’est pas toujours évident de définir ce qui est interne ou externe à l’organisme en raison du nombre important de surfaces que celui-ci possède. Les nutriments et les fluides ne sont pas réellement absorbés par le corps tant que quel processus n’a pas eu lieu ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE