Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Polypeptides

Par

Brian J. Werth

, PharmD, University of Washington School of Pharmacy

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Les polypeptides sont une classe d’antibiotiques utilisée pour traiter plusieurs types d’infections. Les polypeptides comprennent :

  • Bacitracine

  • Colistine

  • Polymyxine B

La plupart des bactéries ont une enveloppe externe (paroi cellulaire) qui les protège. La bacitracine agit en empêchant les bactéries de former cette paroi cellulaire. La colistine et la polymyxine B agissent en perturbant la membrane cellulaire se trouvant sous la paroi de certaines bactéries. Par la suite, les bactéries meurent.

La bacitracine est principalement utilisée pour traiter les infections cutanées superficielles provoquées par Staphylococcus aureus. Elle est appliquée directement sur la peau (localement).

La colistine et la polymyxine B provoquent fréquemment des lésions rénales et ne sont donc utilisées que pour les infections graves dans lesquelles les bactéries sont résistantes à tous les autres antibiotiques et pour lesquelles il n’existe aucune alternative plus sûre. Lorsque la colistine ou la polymyxine B est utilisée, elle est administrée par voie intraveineuse (dans une veine). Dans certains cas, la colistine peut être inhalée au moyen d’un nébuliseur.

Tableau
icon

Polypeptides

Médicament

Utilisations fréquentes

Quelques effets secondaires

Bacitracine

Colistine

Polymyxine B

Infections au niveau des oreilles, des yeux ou de la peau

Infections de la vessie (la polymyxine B peut être utilisée pour l’irrigation de la vessie)

Infections graves dues à des bactéries sensibles très résistantes à de nombreux autres antibiotiques (colistine et polymyxine B administrées par injection)

Lésions rénales et neurologiques (en cas d’administration par injection)*

* Les antibiotiques polypeptidiques sont généralement appliqués directement sur les oreilles, la peau ou les yeux, mais la colistine et la polymyxine B sont parfois administrées par injection lorsque les bactéries sont résistantes à tous les autres antibiotiques et qu’il n’existe aucune alternative plus sûre. La bacitracine n’est pas disponible en injection.

(Voir également Présentation des antibiotiques.)

Prise de polypeptides pendant la grossesse et l’allaitement

Avec la bacitracine, le risque pour le fœtus pendant la grossesse et pour le nouveau-né pendant l’allaitement serait léger, car la bacitracine est appliquée de façon locale et seule une petite quantité du médicament est absorbée par la circulation sanguine. Toutefois, sa sécurité d’emploi n’a pas été établie. Il en va de même pour la polymyxine B et la colistine lorsqu’elles sont appliquées localement.

La polymyxine B et la colistine ne doivent être administrées par injection pendant la grossesse que lorsque les bénéfices du traitement sont supérieurs aux risques. Avec la polymyxine B, aucun effet indésirable sur le fœtus n’a été observé dans des études sur l’animal, mais aucune étude bien conçue n’a été menée chez la femme enceinte. Avec la colistine, des effets dangereux pour le fœtus ont été observés dans des études sur l’animal. (Voir également Médicaments et drogues chez la femme enceinte.)

On ne sait pas si l’administration de polymyxine B ou de colistine par injection pendant l’allaitement est dangereuse. (Voir également Médicaments pendant l’allaitement.)

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE