Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Vaccin contre l’hépatite B

Par

Margot L. Savoy

, MD, MPH, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Dernière révision totale oct. 2020| Dernière modification du contenu oct. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le vaccin anti-hépatite B protège contre l’hépatite B et ses complications (hépatite chronique, cirrhose et cancer du foie).

L’hépatite B est généralement plus grave que l’hépatite A et peut être mortelle. Les symptômes peuvent être légers ou graves. Ils incluent une diminution de l’appétit, des nausées et une fatigue. Chez 5 à 10 % des personnes, l’hépatite B devient chronique et peut entraîner une cirrhose et un cancer du foie.

Pour plus d’informations, référez-vous au Bulletin d’information sur les vaccins contre l’hépatite B des CDC (Centers for Disease Control and Prevention [Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies]).

Administration

Le schéma vaccinal du vaccin de l’hépatite B se compose de deux ou trois injections dans un muscle. Cependant, si une personne vaccinée précédemment est exposée au virus, le médecin demande un dosage de ses taux d’anticorps anti-hépatite B. Si les taux d’anticorps sont faibles, une nouvelle injection du vaccin peut être nécessaire.

Dans le cadre de la vaccination infantile de routine, tous les enfants reçoivent généralement trois injections : à la naissance, entre 1 et 2 mois, puis entre 6 et 18 mois. Les nourrissons qui n’ont pas reçu de dose à la naissance doivent débuter la série dès que possible.

Le vaccin contre l’hépatite B est également recommandé pour les enfants plus âgés et les adolescents qui n’ont jamais été vaccinés. Le vaccin peut être administré aux adultes non vaccinés qui souhaitent être protégés contre l’hépatite B.

Le vaccin est également recommandé pour tous les adultes non vaccinés présentant un risque accru d’infection par l’hépatite B, par exemple :

  • Personnes ayant une profession où elles peuvent être exposées à du sang ou à d’autres liquides biologiques potentiellement infectieux, comme les établissements médicaux, le service carcéral ou les personnes travaillant dans la sécurité publique

  • Les personnes qui voyagent dans des régions où l’infection est fréquente

  • Personnes atteintes d’une maladie hépatique chronique (telle qu’hépatite C, cirrhose, stéatose hépatique, maladie hépatique liée à l’alcool et hépatite auto-immune) ou qui présentent des taux élevés de certaines enzymes hépatiques dans le sang

  • Personnes atteintes d’insuffisance rénale, y compris celles qui nécessitent une dialyse

  • Utilisateurs de drogues dures par voie injectable

  • Personnes qui ont plusieurs partenaires sexuels

  • Personnes qui doivent être examinées ou traitées pour une maladie sexuellement transmissible

  • Hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes

  • Partenaires sexuels et proches de personnes porteuses de l’hépatite B

  • Personnes âgées de moins de 60 ans et atteintes de diabète, et parfois personnes âgées de 60 ans et plus et atteintes de diabète

  • Personnes qui sont employées par ou qui reçoivent des soins dans des endroits où il y a des personnes exposées à un risque élevé d’hépatite B (comme les endroits où sont traitées les personnes atteintes de maladies sexuellement transmissibles, les centres de désintoxication et les services de prévention, les centres destinés aux personnes qui s’injectent de la drogue et les centres destinés aux hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes ; les centres d’hémodialyse, les établissements pour les patients handicapés mentaux, les établissements correctionnels et les établissements de dépistage et de traitement du VIH)

  • Femmes enceintes si elles risquent de contracter l’infection ou d’être très malades ou de mourir de l’infection pendant leur grossesse

Si les personnes sont temporairement malades, les médecins attendent en général que la maladie ait disparu avant d’administrer le vaccin (voir également CDC : Qui NE DOIT PAS recevoir ces vaccins ?).

Effets secondaires

Occasionnellement, le site d’injection devient douloureux et une légère fièvre apparaît.

Les personnes qui ont des antécédents de réaction allergique sévère à la levure de boulanger, utilisée dans la production du vaccin contre l’hépatite B, ne doivent pas être vaccinées.

Informations supplémentaires

Il s’agit de ressources en anglais qui peuvent être utiles. Veuillez noter que LE MANUEL n’est pas responsable du contenu de ces ressources.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE