Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Vaccin contre le papillomavirus humain (HPV)

Par

Margot L. Savoy

, MD, MPH, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le vaccin contre le papillomavirus humain (HPV) protège contre l’infection par les souches du HPV qui sont les plus susceptibles de causer :

Ces affections sont provoquées par le papillomavirus humain, qui provoque également des verrues génitales.

Le vaccin contre le HPV ne contient que certaines parties du virus. Le vaccin ne contient pas de virus vivant et par conséquent il ne peut pas être à l’origine d’une infection par le HPV.

Pour plus d’informations, référez-vous au Bulletin d’information sur les vaccins contre le HPV (papillomavirus humain) des CDC (Centers for Disease Control and Prevention [Centres pour le contrôle et la prévention des maladies]).

Il existe trois vaccins contre le HPV :

  • Nonavalent : protège contre neuf types de HPV

  • Quadrivalent : Protège contre quatre types de HPV

  • Bivalent : Protège contre deux types de HPV

Ces trois vaccins contre le HPV protègent tous contre les deux types de HPV (types 16 et 18) responsables d’environ 70 % des cancers du col de l’utérus. Le vaccin nonavalent et le vaccin quadrivalent protègent contre les deux types de HPV (types 6 et 11) responsables de plus de 90 % des verrues génitales, et contre les types 16 et 18. Seuls les vaccins nonavalent et quadrivalent sont recommandés chez les garçons et les hommes.

Seul le vaccin nonavalent est actuellement disponible aux États-Unis.

Administration

Le vaccin contre le HPV est administré sous forme d’injection dans un muscle en 2 ou 3 doses. Si la dose initiale de la vaccination contre le HPV est administrée entre l’âge de 9 et 14 ans, une série de 2 doses est administrée. Si la dose initiale de la vaccination contre le HPV est administrée à l’âge de 15 ans ou plus, une série de 3 doses est administrée.

Le vaccin est recommandé pour les personnes suivantes :

  • Tous les individus de sexe masculin et de sexe féminin âgés de 11 ou 12 ans (mais peut être réalisé dès l’âge de 9 ans) et n’ayant jamais été vaccinés ou ayant été vaccinés de façon inappropriée jusqu’à l’âge de 26 ans

  • Tous les adultes âgés de 27 à 45 ans doivent discuter avec leur médecin de leur éventuelle vaccination

  • Tous les hommes n’ayant jamais été vaccinés et âgés de 22 à 26 ans, s’ils ont des rapports sexuels avec d’autres hommes ou s’ils sont infectés par le VIH ou souffrent d’une autre affection affaiblissant le système immunitaire

Si les personnes sont temporairement malades, les médecins attendent en général que la maladie ait disparu avant d’administrer le vaccin (voir également CDC : Qui NE DOIT PAS recevoir ces vaccins ?).

Effets secondaires

Parfois, le site d’injection est douloureux, gonflé et rouge. Aucun effet secondaire grave n’a été rapporté.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Médicaments antiviraux
Vidéo
Médicaments antiviraux
Les virus sont des agents infectieux qui pénètrent et se répliquent dans des cellules saines...
Modèles 3D
Tout afficher
Bouton de fièvre
Modèle 3D
Bouton de fièvre

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE