Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Maladie des griffes du chat

(Fièvre des griffes du chat)

Par

Larry M. Bush

, MD, FACP, Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University

Dernière révision totale févr. 2020| Dernière modification du contenu févr. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La maladie des griffes du chat est une infection causée par la bactérie Gram négativeBartonella henselae et transmise par une griffure ou une morsure d’un chat infecté, provoquant souvent une enflure avec croûte et le gonflement des ganglions lymphatiques.

  • Les personnes atteintes de la maladie des griffes de chat ont un renflement rouge à l’endroit de la griffure, et certaines ont de la fièvre, des céphalées, un faible appétit et les ganglions lymphatiques enflés.

  • Chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, l’infection peut se propager dans tout l’organisme et, sans traitement, être fatale.

  • Le médecin effectue des analyses de sang et de liquides pour rechercher la bactérie.

  • Généralement, il suffit d’appliquer de la chaleur sur la zone infectée et de prendre des analgésiques. Cependant si le système immunitaire de la personne atteinte est affaibli, le médecin lui prescrira des antibiotiques.

Présente dans le monde entier, l’infection touche la plupart des chats domestiques mais beaucoup n’ont aucun signe de cette maladie. Les puces transmettent les bactéries Bartonella d’un chat à un autre Les personnes sont infectées par une morsure ou une griffure de chat, qui n’a pas besoin d’être sévère pour provoquer une infection.

Symptômes

À l’endroit de la morsure ou de la griffure de chat, une enflure rouge se développe dans les 3 à 10 jours environ. Le renflement présente d’ordinaire une croûte et contient parfois du pus. En 2 semaines (parfois après la cicatrisation de la griffure), les ganglions situés à proximité enflent, deviennent sensibles et se remplissent de pus. Les personnes atteintes peuvent avoir de la fièvre, des maux de tête, et manquer d’appétit. Parfois, du pus s’écoule des ganglions lymphatiques enflés.

Généralement, la personne atteinte ne présente pas d’autres symptômes, et la maladie des griffes du chat disparaît spontanément. Cependant, chez les personnes atteintes de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), du SIDA ou d’une autre affection affaiblissant le système immunitaire, l’infection peut se propager dans tout l’organisme et être mortelle en l’absence de traitement.

Diagnostic

  • Analyses de sang

  • Parfois, hémoculture

  • Parfois, aspiration ou biopsie du liquide lymphatique

Pour diagnostiquer la maladie des griffes du chat, le médecin effectue un dosage des anticorps circulant dans le sang dirigés contre la bactérie. (Les anticorps sont des protéines produites par le système immunitaire pour défendre l’organisme contre un agresseur particulier, comme la bactérie responsable de la maladie des griffes du chat.) Chez les personnes très malades ou les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les médecins peuvent également prélever un échantillon de sang et l’envoyer dans un laboratoire pour qu’il soit mis en culture afin d’identifier les bactéries. Sinon, les médecins peuvent insérer une aiguille dans un ganglion lymphatique infecté pour y prélever un échantillon de liquide. Les médecins utilisent alors la technique PCR (réaction en chaîne par polymérase) sur cet échantillon pour augmenter la quantité d’ADN bactérien et détecter plus rapidement la bactérie.

Si le diagnostic n’est pas clair, tout particulièrement en cas de suspicion d’un cancer, les médecins prélèvent un échantillon de tissu sur un ganglion lymphatique enflé et l’analysent (biopsie de ganglion lymphatique).

Traitement

  • Chaleur et analgésiques

  • Parfois, antibiotique

Lorsque le système immunitaire de la personne atteinte est sain, l’application de chaleur sur la zone infectée et la prise d’analgésiques sont généralement suffisantes.

Parfois, le médecin administre aussi des antibiotiques, comme l’azithromycine, pour réduire le gonflement des ganglions lymphatiques et pour empêcher la maladie de se propager.

Si des personnes ayant un système immunitaire affaibli (tout particulièrement celles atteintes de l’infection par le VIH ou du SIDA) ont une infection qui s’est étendue, elles doivent prendre des antibiotiques. Ces antibiotiques comprennent la ciprofloxacine, la gentamicine et la doxycycline. Ils doivent être pris pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli peuvent éviter l’infection en évitant les chats domestiques.

Informations supplémentaires

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
PERIOSTAT, VIBRAMYCIN
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment se laver les mains
Vidéo
Comment se laver les mains
Modèles 3D
Tout afficher
Varicelle
Modèle 3D
Varicelle

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE